Agence pour l’enseignement français à l’étranger
Recrutement des expatriés : barème et procédures
25 août 2015

Le SNUipp-FSU assure le suivi des dossiers de ses adhérents à jour de cotisation à chaque étape du recrutement : il conseille les candidats pour la constitution de leur dossier et leurs voeux de postes, les informe sur la sélection aux entretiens, les aide à la préparation de l’entretien. Le SNUipp-FSU siège en commission de recrutement (CCPCA). Nos adhérents qui souhaitent faire suivre leur candidature par le secteur HDF sont invités à nous adresser un double de leur dossier, accompagné de la fiche de suivi. Le SNUipp-FSU intervient auprès de l’Agence à toutes les étapes du recrutement mais ne participe ni aux présélections, ni aux entretiens.

Enseigner à l’AEFE

Conditions principales de candidature

- Être titulaire dans le corps considéré.
- Justifier au minimum de trois ans de services dans la fonction
- pour les directeurs, être actuellement directeur ou inscrit sur la liste d’apttitude
- Ne pas résider dans le pays sollicité
- ne pas être en cours d’un autre contrat d’expatrié ou de détachement dans les COM ou écoles européennes
- Ne pas être au minimum dans sa 3e année de détachement sur contrat de résident dans un même établissement

Dossiers classés "vivier complémentaire” (peuvent être retenus en cas d’absence de vivier sur un poste) :
- Plus de 9 ans à l’étranger sans être revenu exercer 3 années consécutives en France,
- Réintégration en activité en France depuis moins de 3 ans après un séjour à l’étranger,
- En disponibilité depuis 2 ans et plus (sauf en contrat local AEFE depuis au moins 1 an).
- ayant plus de 18 ans de service à l’étranger
- dans l’impossibilité de réaliser un contrat de trois ans avant l’âge légal de départ à la retraite

Saisie et transmission des dossiers (septembre)

La note de service sur les conditions de dépôt et d’instruction des candidatures et la liste des postes à pourvoir paraissent chaque année au BO fin août/début septembre.

Les candidats n’ont que trois semaines pour saisir leur candidature en ligne (www.aefe.fr) et transmettre leur dossier papier, accompagné des justificatifs (en deux exemplaires) à leur supérieur hiérarchique direct qui y portera son avis. Il ne convient de ne pas s’y prendre au dernier moment.

Vœux de postes (septembre)

Les candidats peuvent formuler de 1 à 5 voeux de postes et 10 voeux de zones géographiques. Chaque année, des postes supplémentaires se libèrent après publication. Ils peuvent être proposés aux candidats au cours de l’entretien, en fonction de leur profil. L’élargissement de ses voeux pendant l’entretien permet d’augmenter ses chances d’obtenir un poste.

Modalités de sélection

- Sélections aux entretiens (décembre / janvier)

Les dossiers recevables sont classés par par le bureau du recrutement de l’AEFE “vivier principal” ou “vivier complémentaire” (ne peuvent être considérés qu’une fois toutes les candidatures prioritaires épuisées) Les candidats sont sélectionnés en fonction de l’adéquation de leur profil avec celui du poste demandé.

- Groupe de travail (avant les entretiens)

Une réunion se tient en janvier au cours de laquelle l’agence et dresse un bilan d’étape du recrutement et communique aux organisations syndicales les noms des candidats sélectionnés en entretien. Le SNUipp interroge l’Agence également à l’issue de cette présélection sur les motifs de non convocation aux entretiens. Nous contacter.

- Entretiens (janvier/février)

Tous les postes sont soumis à entretien préalable à Paris ou en visioconférence : en principe fin janvier, pour les personnels du réseau AEFE et souvent début février, pour les personnels en France, en COM et à l’étranger hors AEFE. Un test de langue peut être organisé (le cas échéant par téléphone) en fonction des compétences linguistiques exigées.

- CCPCA : Commission Paritaire Centrale de l’Agence (fin février ou début mars)

La CCPCA émet une proposition pour chacun des postes et établit une liste de réserve. Le SNUipp-FSU, syndicat représentatif majoritaire à cette commission, y défend des critères de transparence, et essaie de faire en sorte qu’il y ait prise en compte du barème, seul élément véritablement objectif de ce recrutement extrêmement "profilé".

- Nomination par le directeur de l’AEFE

Les candidats retenus sont contactés pour acceptation du poste.

- Acceptation par le poste diplomatique

La nomination définitive est soumise à accord de l’ambassadeur.

Barème

- Pour les instituteurs et professeurs des écoles, le barème se calcule comme suit : B = E + NP

- Pour les PEGC, il se calcule comme suit : B = E + NP + NA

E = points d’échelon (cf tableau ci-dessous)

NP = note pédagogique ( pour les instituteurs et professeurs des écoles, actualisée de 0,3 point par an depuis la dernière inspection y compris pour les périodes de disponibilité.)

NA = note administrative (pour les PEGC seulement)


BAREME A.E.F.E.

Ech Inst PE PEGC
01 00 00 20
02 00 00 20
03 00 00 20
04 00 00 19
05 3 3 17
06 7 7 14
07 10 12 12
08 12 14 10
09 14 14 07
10 12 10 05
11 12 7 03
Hors Classe 5 03

Le barème est uniquement utilisé pour effectuer un pré classement des candidats au cours de la première phase du recrutement (sélection sur dossier des candidats à l’entretien).


Profil

Une expérience récente des fonctions avec rapport à l’appui est souvent demandée. Au fil des ans, le poids de l’entretien a augmenté (ce que le SNUipp dénonce toujours car trop peu objectif) pour devenir le principal élément d’analyse de la candidature. Le rapport d’inspection doit impérativement porter sur la fonction demandée et l’entretien doit être préparé avec soin.


Précisions

- La notion de poste double n’existe pas à l’AEFE, le conjoint peut être éventuellement recruté en qualité de résident.
- on peut depuis 2017 être réaffecté comme expatrié dans une ville où on a déjà travaillé, sous condition de n’y avoir pas exercé pendant quinze ans.
- Les enseignants ASH doivent avoir effectué au minimum 3 années en fonction dans leur département après l’obtention de leur diplôme.

  • La complexité des fonctions de direction à l’étranger. Recrutement de personnels (locaux), fonctionnement avec les comités de gestion, gestion des budgets, positionnement au sein de l’équipe d’encadrement auprès d’un chef d’établissement (responsable de l’établissement), avec le service culturel, risque d’isolement (l’IEN a une zone de résidence étendue à plusieurs pays) ... tout cela nécessite que les candidats aient une expérience attestée de leurs fonctions de directeur.

La durée d’exercice comme directeur(rice) et la taille de l’école occupée sont des éléments que l’AEFE prend en compte pour sélectionner les candidats.

  • Directeur ou sur liste d’aptitude. Cela signifie être directeur en fonction au moment du recrutement ou inscrit sur la liste d’aptitude en cours de validité si l’expérience de direction du candidat est antérieure aux fonctions actuellement exercées.
  • Cafipemf obligatoire pour les maîtres formateurs ou CPAIEN Le CAFIPEMF est en général souhaité aussi sur beaucoup de profils de postes de directeurs Le Cafipemf ne peut dispenser de l’expérience de direction.
  • Compétences linguistiques. Des tests de langue (anglais, allemand, espagnol) auront lieu systématiquement lorsqu’il sera précisé dans le profil “mention indispensable”.

MaJ 25/07/16