ASH
Rased : des engagements à concrétiser
10 février 2014

Dans un courrier adressé le 10 février au ministre de l’Éducation nationale, le Collectif national RASED lui demande que les engagements pris concernant la relance des réseaux et le renforcement de leur action trouvent des traductions sur le terrain

Alors qu’à l’issue du chantier métier RASED, Vincent Peillon avait confirmé son objectif de « renforcer l’action des enseignants spécialisés des RASED », les organisations réunies dans le Collectif national RASED, (dont le SNUipp-FSU) s’inquiètent du peu de traductions concrètes de cette ambition sur le terrain. La reconstruction de réseaux fragilisés par les suppressions massives de postes entre 2008 et 2012 ne se dessine pas dans les départements, alors que commencent les discussions sur la carte scolaire. Une limitation des départs en formation CAPA-SH semble, elle aussi, rester de mise constate le Collectif dans son courrier.

Des précisions attendues

S’agissant de l’organisation des missions des personnels autour des « pôles ressources de circonscription » installés à l’issue du chantier métier, il demande « qu’une circulaire nationale vienne [en] clarifier et préciser le contenu » craignant que la fonction d’expertise de ses personnels ne leur permette plus « de s’inscrire dans le temps long que nécessite une aide spécialisée et psychologique efficace, dans le domaine de la prévention comme de la remédiation. » Le Collectif suivra enfin de près, « le travail sur la cartographie des besoins à partir du cadrage annoncé » par la rue de Grenelle.

Lire :
- la lettre au ministre
- le courrier de Vincent Peillon adressé au Collectif RASED le 29 janvier dernier

Lire aussi :
- le compte-rendu des discussions du chantier métier RASED