Réussite scolaire
Qui lit à la maison, à l’école sera bon
17 mars 2014

En familiarisant très tôt les enfants aux différentes fonctions de l’écrit, en leur lisant des livres ou en les emmenant à la bibliothèque par exemple, les parents favorisent leur entrée dans les apprentissages.

La façon dont les parents orientent les pratiques éducatives qu’ils développent avec leurs enfants a-t-elle un impact sur leurs compétences scolaires ? Pour les universitaires Youssef Tazouti et Annette Jarlégan qui ont conduit une recherche* auprès de 129 enfants de grande section de maternelle et, deux ans plus tard, au CE1, la réponse semble bien être oui. « Essayez-vous d’apprendre à lire à votre enfant ?  », « Lui lisez-vous des livres ?  » « Est-il abonné à une revue ?  » «  L’accompagnez- vous à la bibliothèque ? » Ou encore, « essayez-vous de lui apprendre à écrire ? »...

En croisant les réponses à un questionnaire aux parents avec les résultats d’épreuves d’évaluation des apprentissages premiers en fin de grande section, puis à ceux des mêmes enfants en CE1, ils ont pu remarquer plusieurs données considérées comme significatives. Des données qui mettent en évidence des liens forts entre certaines acquisitions de grande section, notamment en termes de « discrimination auditive et de correspondance oral/écrit » et de pratiques éducatives familiales dites non-formelles.

Bonnes pratiques

En résumé, Il serait préférable de lire des livres à ses enfants et de les emmener à la bibliothèque municipale, plutôt que d’essayer de leur apprendre à lire sur le coin de la table du salon... Autre enseignement de cette recherche, ces compétences premières liées à la discrimination auditive, à la correspondance oral/écrit et à la mémoire auditive seraient également prédictives des résultats ultérieurs en français. Et de fait, l’impact de ces « bonnes pratiques » éducatives précoces autour du livre est aussi constaté par les chercheurs dans les performances des élèves de CE1 dans ce domaine.
Alors que le « Printemps des poètes » bat son plein et que la littérature de jeunesse fait l’actualité, l’occasion est belle pour leur lire des livres !

*« Effets des apprentissages de grande section de maternelle et des pratiques familiales en lien avec la scolarité sur les acquisitions de CE1 », Enfance n°2 2013, pp. 139-157.