Psychologues scolaires
Quel avenir pour les psychologues scolaires ?
11 janvier 2012

Une délégation du collectif des psychologues scolaires du SNUipp avait obtenu début décembre une audience au ministère qui a fourni quelques bribes de réponses touchant à la formation et aux postes, des informations à lire dans le nouveau contexte de carte scolaire.

Alors que tombent les premières annonces de carte scolaire, il n’est pas inutile de rappeler ce que le ministère a assuré lors d’une audience obtenue par le collectif des psychologues scolaires du SNUipp le 5 décembre dernier, à savoir sa volonté de « sanctuariser » les postes de psychologues.
Par contre son engagement à maintenir le recrutement pour des départs en stages DEPS pour 2012-2013 tarde à se concrétiser : la circulaire n’est toujours pas parvenue aux recteurs. Cependant quelques départements ont entamé les procédures d’appel à candidature.

Formation et recrutement : des questions épineuses

Ces questions devraient faire l’objet d’une prochaine rencontre avec la Direction générale des ressources humaines ce prochain trimestre. Pour l’heure, "il n’y aura pas de création d’un corps spécifique, ni de psychologues du premier degré ni de psychologues de l’Education nationale", a arbitré le ministère. Les psychologues des écoles seront recrutés parmi les professeurs des écoles titulaires d’un master 2 de psychologie. Comme les autres candidats, les étudiants, déjà titulaires d’un master ou au cours de leur master 2 de psychologie, se présenteront au concours PE. A l’instar de tous les autres lauréats, ils effectueront ensuite une année de professeur stagiaire. Pour le ministère « l’exercice du métier d’enseignant reste un préalable dans le cursus du psychologue scolaire pour connaître la nature des difficultés scolaires des élèves ». Ce n’est qu’à l’issue de leur titularisation qu’ils pourront faire valoir leur diplôme de master 2 de psychologie pour postuler sur un poste de psychologue scolaire.
Quant aux enseignants déjà en poste et désireux de devenir psychologues scolaires, ils pourront bénéficier de dispositifs de type VAE ou de congés de formation (mobilisation du DIF...).

Les faisant-fonction

Pour le SNUipp, la titularisation des « faisant-fonction » après une année de fonctionnement sur un poste de psychologue doit être effective : participation aux opérations de mouvement au même titre que les titulaires de DEPS (sans différenciation), indemnité de sujétions spéciales, reconnaissance de leur qualification maintenue même en cas de changement de département. Le SNUipp a demandé au ministère d’intervenir dans ce sens auprès des IA par note de service.
Enfin le ministère n’a pas apporté de réponse sur l’insuffisance des frais de déplacement et des nombreux dysfonctionnements : méconnaissance du montant des budgets alloués, blocages de l’application Ulysse...

- Dernière publication  : SNUinfos Spécial Psychologues n°92