9 avril
Près d’un enseignant des écoles sur quatre en grève
9 avril 2015

Près d’un enseignant des écoles sur quatre est en grève aujourd’hui dans le cadre de la journée d’action interprofessionnelle pour les salaires et l’emploi, à l’appel notamment des fédérations de la fonction publique FSU, CGT, FO et Solidaires.

Dans un contexte difficile, marqué notamment par des préoccupations fortes de tous les personnels sur leur pouvoir d’achat, toute participation à une journée de grève qui se traduit par la perte d’une journée de salaire revêt un engagement à forte dimension.

Au-delà des chiffres, il y a donc aujourd’hui un vrai signal envoyé au gouvernement que ce dernier serait bien inspiré de prendre au sérieux. Maintenant, il est urgent d’apporter des réponses concrètes en faveur des salaires et de l’emploi. Il n’y a pas d’emplois sans croissance et pas de croissance sans pouvoir d’achat. D’autres choix budgétaires sont donc nécessaires. Le gel du point d’indice imposé depuis cinq ans aux fonctionnaires ne peut plus durer. Les salaires des enseignants sont même en baisse cette année du fait de l’augmentation des cotisations retraites. Il faut aujourd’hui ouvrir des discussions dans la fonction publique pour débloquer cette situation.

De la même manière, alors que les projets d’ouvertures et de fermetures de classes pour la prochaine rentrée sont actuellement dévoilés dans les départements, chacun peut constater l’urgence d’amplifier l’investissement pour une école de la réussite de tous.

Revalorisation des salaires, créations d’emplois pour muscler les services publics et l’école, voilà des orientations indispensables pour faire reculer les inégalités, pour la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Télécharger :
- la note de presse