Consultation SNUipp
Premiers retours sur les programmes
18 novembre 2013

Les équipes d’école ont participé à la consultation nationale sur les programmes et certaines ont envoyé leur contribution au SNUipp-FSU. Des premiers retours riches d’enseignements.

Les premières remontées de la consultation sur les programmes parviennent au SNUipp. Des équipes d’écoles ont en effet répondu à la demande du syndicat de leur transmettre, en même temps qu’à l’administration, leurs avis sur les programmes 2008 et leurs suggestions pour les nouveaux programmes. Les premières contributions confirment s’il en était besoin que les enseignants ont bien une expérience et une expertise à prendre en compte et à diffuser.

Un bilan contrasté des programmes de 2008

Leur bilan des programmes 2008 laisse apparaître plus de négatif que de positif. De façon générale, ces programmes sont jugés lourds et vus comme une addition de savoirs et de compétences privilégiant une vision mécaniste des apprentissages. Leur articulation avec les objectifs du socle commun les complexifie encore. Les enseignants leur reprochent de ne pas être en phase avec les recherches en pédagogie et en didactique. En maternelle, si on approuve la priorité au langage développée dans ces programmes, on pense que l’automatisation est favorisée trop tôt au détriment de la manipulation et que certaines compétences exigées dépassent les possibilités cognitives des jeunes enfants. Les avis sont par contre partagés sur les repères pour organiser la progressivité des apprentissages en maternelle ou les progressions annuelles en élémentaire.

Le temps d’enseigner et d’apprendre

Certains y voient un cadre trop contraignant qui remet en cause la logique des cycles et ne permet pas le travail de construction des équipes. D’autres trouvent au contraire que c’est une base de travail nécessaire, un fil conducteur et un outil utile. La cohérence des programmes entre l’élémentaire et la 6e est aussi questionnée. Les enseignants du cycle 3 disent en effet enseigner à leurs élèves des notions qui ne seront pas vues en 6e et préfèreraient approfondir certaines connaissances plutôt que survoler de nouveaux contenus. Au delà de la question posée sur les programmes, les enseignants évoquent aussi la réduction des horaires de classe sans réduction des contenus à aborder et le poids de l’évaluation qui ont accentué les pressions sur les élèves comme sur eux-mêmes. Prendre le temps d’enseigner pour que les élèves aient le temps d’apprendre apparaît comme un leitmotiv.

VERBATIM

Sur les programmes de 2008

- « Le reproche principal est sans doute que les notions complexes sont trop nombreuses et abordées trop tôt, et qu’elles aboutissent à une survalorisation de la GS »
- « Le manque de temps dévolu aux apprentissages pour manipuler, intégrer, s’exercer, assimiler est considéré comme la principale cause des difficultés relatives à la mise en place des programmes »
- « Les programmes insistent trop sur la systématisation et l’automatisation au détriment de la compréhension et du sens. »
- « La partie sur le langage oral, bien que réduite par rapport à 2002, est assez claire.
 »
- « Le déséquilibre est toujours important entre le poids de la grammaire, du vocabulaire et de l’orthographe d’un côté, et la lecture et l’expression écrite qui restent au second plan, marquant ainsi un appauvrissement de ces programmes.  »

Et pour demain ?

- « Revenir à des programmes plus synthétiques avec des documents d’accompagnement »
- « Éviter les apports successifs d’éléments de programmes afin d’éviter leur lourdeur et leur difficulté de mise en application. »
- « Mettre en place des démarches pédagogiques reposant sur l’expérimentation, qui participent à la construction de l’identité, qui laissent une place à la réflexion et donnent un statut positif à l’erreur »
- « Prendre en compte les apports des recherches les plus récentes en didactique et pédagogie, en français le lien fort entre écriture et lecture, en maths la place de la résolution des problèmes  »
- « Réintroduire du collectif : il est nécessaire à la construction des apprentissages, des savoirs et du vivre ensemble ? »

A consulter :

- La consultation programmes du SNUipp-FSU