Rapport de l’académie des Sciences
Pour un enseignement de l’informatique dès l’école primaire
22 mai 2013
  (1 vote)

Estimant que « l’enseignement de l’informatique à l’école est parfois limité à l’utilisation d’un ordinateur », un rapport de l’académie des sciences préconise d’enseigner l’informatique dès l’école primaire.

Parce que « faire de l’informatique ne se limite pas à passer des heures devant un écran », l’académie des sciences défend l’idée d’un enseignement de l’informatique comme discipline à part entière. Selon un rapport paru le 16 mai, l’enjeu est de taille. Il s’agit de permettre à tous les citoyens de comprendre « les mécanismes et façons de penser du monde numérique qui les entoure et dont ils dépendent ».

Un enseignement à part entière

Entendu comme science, technique et ensemble de concepts « qui donnent un rôle essentiel à l’abstraction », l’informatique ne se limite donc pas à la simple utilisation de matériels et logiciels. L’académie suggère de procéder à des expérimentations incluant notamment un enseignement des concepts de l’informatique, mêlant des activités « branchées » (utilisant l’ordinateur) et « débranchées », afin d’initier les enfants « au fonctionnement mystérieux de leur cerveau » précise le rapport. Dès l’école primaire, les plus jeunes seraient ainsi sensibilisés aux notions d’information et d’algorithme, en s’appuyant notamment sur des modules construits par La main à la pâte.

Former les enseignants

Déplorant un « retard conceptuel  » en Europe, les auteurs du rapport analysent que « dans plusieurs pays, un relatif échec des enseignements plutôt orientés TIC a résulté du manque de formation des enseignants  ». Pour la France, ils considèrent que si le gouvernement actuel « propose une formation massive d’enseignants aux usages du numérique, il ne précise encore rien sur leur formation à l’informatique  ». L’académie des sciences préconise ainsi, pour les professeurs des écoles amenés à sensibiliser les élèves à la science informatique et à enseigner des concepts et des exemples de base, la création d’un module dédié dans les ESPE. Il recommande aussi de « former les professeurs en activité par un développement professionnel volontariste ».

A consulter

-  Le rapport de l’académie des sciences : "L’enseignement de l’informatique en France. Il est urgent de ne plus attendre"
-  Le module de « La main à la pâte » : Les écrans, le cerveau… et l’enfant