Dossier " Professeur des écoles : un portrait à retoucher "
Portrait de PE : profil haut et bas
17 juin 2014

Le bilan social trace un portrait statistique des enseignants en 2012-2013. Âge, sexe, salaire, conditions d’exercice du métier, formation : qui est cet enseignant du premier degré ou plutôt qui est cette enseignante ?

JPEG - 24.7 ko

Elle s’appelle Sandrine, ou Nathalie, peut-être Isabelle, Christelle ou Valérie … Elle a fêté ses 40 ans il y a quelques mois*. Elle travaille dans la région parisienne comme presque 20 % de ses collègues. Elle voudrait changer de département, rejoindre sa famille plus au Sud mais c’est difficile surtout depuis quelques années, seulement une chance sur 5 d’avoir satisfaction. On lui dit qu’elle a beaucoup de vacances. Quand elle répond, si elle répond, elle dit que c’est vrai mais dit aussi que son travail lui prend en moyenne 44 heures par semaine, que sur ces heures là elle travaille 9h30 à la maison, qu’elle travaille aussi pendant les vacances parfois même - mais si ! - avant la journée de pré-rentrée qui vient de faire tant parler d’elle. Elle pourrait dire aussi qu’elle a le sentiment d’avoir toujours « la tête dans le guidon ». Elle se dit qu’un stage de formation continue serait le bienvenu pour prendre du champ mais elle sait que seulement la moitié de ses collègues ont accès à une formation continue et que celle-ci ne dure en moyenne que trois jours. On lui dit qu’elle gagne en moyenne 2 174 euros nets par mois. Ce n’est pas tout à fait ce qui est inscrit sur sa feuille de paye. Sans doute parce qu’elle est une femme et qu’elles sont payées 8% de moins que les hommes alors qu’elles sont pourtant majoritaires à 81 % dans sa profession. Peut-être aussi à cause du mi-temps qu’elle a pris pendant quelques années comme 14 % de ses collègues féminines ou encore à cause des congés parentaux qui ont pu freiner son évolution de carrière.

Sandrine, ou Nathalie, peut-être Isabelle, Christelle ou Valérie est l’une des 334 587 enseignants du premier degré. Elle travaille en école élémentaire comme la moitié de ses collègues (51,7%) mais se verrait bien aussi en maternelle comme près d’un quart d’entre eux (26,9 %). Heureusement, elle aime son métier mais se dit qu’il devient de plus en plus difficile à exercer. Sandrine est professeur d’école** tout comme Nathalie, peut-être Isabelle, Christelle ou Valérie.

*43 ans pour les hommes
** on n’oublie pas les 7307 instituteurs et les 703 suppléants ou vacataires / Source : bilan social 2012-2013

L’ensemble du dossier :

- Présentation du dossier
- PE : un métier à réhabiliter
- Portrait de PE : profil haut et bas
- Rapports hiérarchiques inspection à revoir
- Rémunérations inégalités à tous les étages
- en BREF
- Chrono : Jamais autant de temps
- « Les différences persistent »