AVS
Pérenniser les emplois et les personnels
20 juin 2012

Dans une lettre au ministre, le SNUipp-FSU et le SNES-FSU ont demandé hier mardi 19 juin la poursuite de l’activité des AVS arrivant en fin de contrat afin qu’ils puissent bénéficier des mesures de pérennisation qui pourraient être décidées cet été.

Dans un courrier commun adressé hier mardi 19 juin au ministre de l’éducation nationale, le SNUipp-FSU et le SNES-FSU attirent l’attention de Vincent Peillon sur la situation des AVS. Les auxiliaires de vie scolaire chargés de l’accompagnement des élèves en situation de handicap sont au nombre de 35 000, ce qui représente 23 000 équivalents temps plein. « Sous la pression des organisations syndicales et des associations de parents, le précédent gouvernement avait ouvert des discussions sur la pérennisation et la professionnalisation de ces personnels, discussions qui n’ont pas abouti faute de volonté politique » rappellent les deux organisations.

Pérenniser et professionnaliser ces emplois

Soulignant que « le Président de la République s’est engagé à lancer une concertation approfondie sur les métiers de l’accompagnement des élèves handicapés, pour aboutir à un cadre d’emploi pérenne » et estimant elles aussi « que les missions exercées relèvent effectivement d’un métier qui doit trouver sa place dans la fonction publique », elles s’inquiètent de l’avenir de ces personnels arrivant en fin de contrat dès la fin de l’année scolaire, même si de nouveaux recrutements sont annoncés. En conséquences, SNUipp et SNES demandent au ministre « d’examiner toutes les possibilités pour que ces personnels puissent, à titre transitoire, poursuivre leurs missions au cours de l’année scolaire 2012-2013, afin qu’ils puissent eux aussi bénéficier des mesures de pérennisation qui seront décidées, ce qui suppose que des mesures soient prises dès cet été ».
Enfin, les deux organisations syndicales entendent bien contribuer aux discussions qui vont s’ouvrir sur le dossier de la scolarisation des élèves en situation de handicap et sont prêtes à « rencontrer sans délai » le ministre à ce sujet.

Lire aussi :
- avenir des EVS : le SNUipp-FSU s’adresse à Matignon

Télécharger :

PDF - 59.5 ko
La lettre commune à V.Peillon