Rattrapage
Pas de récupération de la rentrée reportée.
6 juin 2014

Suite à la décision ministérielle de repousser la date de la rentrée scolaire, cette journée ne sera finalement pas « rattrapée » par les enseignants des écoles. Une réponse à la demande insistante du SNUipp-FSU.

Le report de la rentrée 2014 ne sera pas rattrapé. Car de fait, le projet d’arrêté modificatif du calendrier scolaire qui sera présenté au Conseil supérieur de l’éducation du jeudi 12 juin prochain ne fait à aucun moment allusion à une telle disposition. En effet, si le nouveau calendrier confirme le report de la rentrée des élèves du lundi 1er au mardi 2 septembre, il maintient la sortie scolaire au vendredi 4 juillet 2015 sans autre précision. La rentrée des enseignants est prévue quant à elle le lundi 1er septembre au lieu du vendredi 29 août. Ce nouveau calendrier scolaire est la traduction de la décision unilatérale du ministre de repousser la rentrée des enseignants et des élèves d’une journée, suite à un soi-disant "bug informatique".

la seule solution raisonnable

Cette affaire gérée de manière calamiteuse par le ministère trouve ainsi son épilogue. Il n’en reste pas moins que le sujet, hyper médiatisé, a donné une image déplorable de l’école.
Pour le SNUipp-FSU, il était hors de question de “faire sauter” une journée de pré-rentrée indispensable aux équipes enseignantes. Mais, il était également hors de question de faire rattraper la journée reportée. Rattraper le lundi 6 juillet n’aurait eu aucun sens, récupérer deux mercredis après midi durant l’année n’est pas plus envisageable à l’heure d’une réforme des rythmes déjà suffisamment illisible et chaotique.

Élèves, enseignants et familles n’avaient pas à faire les frais d’une gestion à l’emporte-pièce de ce dossier. La non récupération répond donc à la demande du SNUipp-FSU et constitue ainsi la seule solution raisonnable.

Lire aussi :
- rentrée reportée : le rattrapage, c’est non !