Mouvement complémentaire
Mutation de 50 PE en situation difficile
5 juin 2014

Les interventions fermes du SNUipp-FSU viennent d’infléchir la décision du ministère qui avait refusé lors du groupe de travail « permutations » du 27 mai dernier, de ne pas traiter les situations difficiles d’enseignants ayant demandé leur changement de département sans obtenir satisfaction. Il avait alors renvoyé le traitement de ces dossiers aux Inspections académiques.

Jeudi 5 juin, le ministère a finalement accepté d’arrêter une liste de 50 enseignants des écoles autorisés à changer de département dans le cadre d’un mouvement complémentaire piloté nationalement.

Ce sont donc 50 personnes en situation difficile qui vont pouvoir permuter :

- 6 bénéficiant des 800 points ;
- 44 au titre du rapprochement de conjoints, avec enfant, séparés sur départements non limitrophes d’académie différente.

Même si on est loin des 208 enseignants du 1er degré qui ont pu bénéficier de cette mesure en 2013, la décision constitue un geste favorable pour les personnels concernés. Pour l’avenir, le SNUipp-FSU réitère sa demande d’une réflexion approfondie sur la question de la mobilité inter-départementale, pour un droit à mutation effectif pour tous.

A consulter :
- Bilan réunion permutations : blocage du ministère
- Les coordonnées des sections départementales