Justice
Montrer du droit : c’est bien !
12 novembre 2013

Des avocats expliquent aux enfants des écoles parisiennes le fonctionnement du droit dans la vie quotidienne.

Délinquance, criminalité, procès... les images qui viennent aux enfants quand on leur parle de droit et d’avocats tiennent beaucoup au journal de 20 heures et aux séries télévisées qui inondent les chaînes. Pourtant, dans une journée d’écolier, les occasions concrètes de se confronter au droit ne manquent pas : utiliser un grille-pain conforme aux règles de sécurité, acheter et oblitérer son ticket de transport, payer sa baguette de pain à un prix normal, respecter le code de la route, faire preuve d’assiduité scolaire, être protégé des agressions physiques et verbales d’autrui... L’association d’avocats InitiaDroit* qui s’est fixé pour mission d’ouvrir le droit aux jeunes a choisi cette année d’élargir son action aux écoles élémentaires. Dans le cadre d’une opération baptisée « l’avocat dans la cité », elle vient de proposer une animation dans 151 classes élémentaires de l’académie de Paris avec la participation bénévole de 83 avocats.

Le droit au quotidien

Une initiative accueillie avec beaucoup d’intérêt à l’école Jean Zay dans le 14e à Paris où les élèves travaillent tout au long de l’année sur les questions relatives à la loi, aux règlements et aux institutions. Les trois cours moyens de l’école ont donc bénéficié pendant une demi-journée de l’intervention d’un avocat autour du thème « le droit dans la vie de tous les jours ». Pour Dominique Chavance, le directeur de l’école, « les échanges et les questions très pertinentes ont montré une grande implication des élèves ». « Après une entrée en matière fondée sur des situations de la vie quotidienne, les enfants ont pu aborder des notions plus complexes sur la justice » ajoute Dominique pour qui ces séances doivent être prolongées par des activités plus concrètes pour les élèves incluant une recherche documentaire et la production de traces écrites. Effet immédiat de l’intervention des professionnels du droit : trois filles de l’école ont abandonné l’idée de devenir vétérinaires. Plus tard, elles veulent être avocates !

* InitiaDroit