Union européenne
Métiers de l’education : les lois de l’attractivité
28 août 2014

Alors que presque tous les pays peinent à recruter des enseignants, l’Union européenne vient de publier 10 recommandations afin d’améliorer l’attractivité du métier.

Alors que presque tous les pays d’Europe peinent à recruter des enseignants, l’Union européenne (UE) vient de publier 10 recommandations afin d’améliorer l’attractivité des métiers de l’éducation. Selon elle la formation initiale devrait mieux articuler apports théoriques et stages de pratique accompagnée afin d’apporter des solutions aux enseignants en difficulté. L’UE conseille aussi de rendre la formation continue obligatoire et d’évaluer régulièrement les enseignants sur des critères transparents. Côté carrière, l’Union préconise de rémunérer les stagiaires, d’augmenter le salaire d’entrée dans la profession et de revoir les conditions d’avancement. Afin d’améliorer les conditions de travail des enseignants, l’UE invite les États membres à améliorer les équipements, les infrastructures et les taux d’encadrement. Enfin, elle estime qu’il faut donner une meilleure image des enseignants dans la société, notamment en mettant l’accent sur leur professionnalisme. Ce dernier point fait écho à l’enquête internationale menée par l’OCDE auprès de 100 000 enseignants et qui révèle que seulement 31 % d’entre eux (5% en France) considèrent que leur profession est valorisée. Une donnée importante puisque « les pays qui arrivent à concilier bons résultats éducatifs et équité sociale sont également ceux où les enseignants se sentent les mieux considérés » souligne l’analyste de l’OCDE Éric Charbonnier.

A consulter :

- Le rapport de l’UE (version anglaise)