Chantier
Métier : déboucher sur du concret
26 août 2013
  (1 vote)

Direction, formateurs, RASED... Des discussions vont s’ouvrir sur les métiers et les parcours professionnels. Pour les SNUipp-FSU ces chantiers doivent permettre d’obtenir des mesures concrètes !

Le 16 juillet dernier, le ministère a dévoilé l’agenda social aux organisations syndicales. Des discussions sur le métier et les parcours professionnels vont s’engager début septembre pour se clore en février 2014. Plusieurs groupes de travail seront ouverts, dont cinq qui concernent directement les personnels du 1er degré : la direction d’école, les RASED, les formateurs, les conseillers pédagogiques et les professeurs des écoles.

Obtenir des mesures concrètes

Pour le SNUipp-FSU, l’ouverture de ces chantiers correspond à des demandes formulées par le syndicat lors des discussions précédentes. Il s’agit maintenant d’obtenir des mesures concrètes, notamment sur la formation continue qui constitue une priorité et ne peut se limiter à des parcours de formation à distance. À ce titre, la question du temps de travail des formateurs est centrale. Conseillers pédagogiques et maîtres-formateurs doivent voir leurs missions et leurs fonctions revalorisées avec, pour les PEMF, un temps de décharge réévalué leur permettant d’intervenir dans la formation initiale et continue. De même, les missions des RASED doivent être réhabilitées et leurs moyens abondés pour agir efficacement. Enfin, la question de la revalorisation ne peut se limiter à la création d’une nouvelle indemnité et la question du déroulement de carrière doit être abordée, estime le SNUipp-FSU. Il attend que ces concertations débouchent sur des évolutions significatives et positives pour l’école comme pour les personnels.