Maternelle : rencontres du GFEN le 1er février
21 janvier 2014

« Du faire au comprendre : l’activité, tremplin du développement. » C’est le thème des 6èmes rencontres du GFEN sur l’école maternelle qui se tiendront à Paris le 1er février prochain.

Comment prendre en compte les enfants dans la globalité de leur développement ? Quels usages du langage donnent à penser ? Quelle place faire à la représentation, à la mise à distance, à la formalisation ? Le GFEN, en partenariat avec le SNUipp-FSU et le Café pédagogique invite les enseignantes et les enseignants de maternelle à ses 6èmes rencontres nationales le samedi 1er février à Paris. Pour les organisateurs de ces rencontres, « Après les excès d’une primarisation soumettant les jeunes élèves à des exigences inadaptées, propres à les mettre en difficulté de façon précoce, il s’agit de repositionner les attendus de l’école maternelle sans régresser quant à son projet éducatif. Son rôle est fondamental pour faire accéder à une posture d’élève, en particulier pour les enfants qui ne sont pas en connivence avec les pratiques scolaires, ses modes de faire et de dire. Si le formalisme n’a guère de sens et participe à creuser les écarts, la maternelle est l’âge du faire, mais ne saurait s’y cantonner. D’où la nécessité de mieux cerner ce qui est source d’apprentissage et facteur de développement. »
Ateliers et conférences traiteront de ces sujets avec les éclairages de Jacques Bernardin, d’Élisabeth Bautier, de Christine Passerieux et d’Olivier Burger.

Télécharger :
- le programme complet

Remplir :
- le bulletin d’inscription en ligne

Visiter :
- le site du GFEN