égalité
Manuels de CP : « Présenter un monde équitable entre hommes et femmes »
9 novembre 2015

A l’occasion de la publication d’une étude réalisée sur les manuels de lecture de CP, Fenêtres sur cours a interrogé Amandine Berton-Schmitt, chargée de mission Éducation au Centre Hubertine-Auclert

Quels sont les résultats de l’enquête sur l’égalité entre les sexes dans les manuels de lecture de CP ?

Quantitativement, ils sont toujours inégalitaires et 60% des personnages représentés sont masculins. Sur le plan qualitatif, les personnages féminins sont limités dans leurs activités alors que les masculins sont plus diversifiés. Quand il s’agit de personnages enfants, les filles jouent à l’intérieur, au calme tandis que les garçons occupent l’espace et font du sport pour 67 %, y compris de la danse ! Pour les personnages adultes, les tâches de ménage et cuisine sont prises en charge à 70 % par les femmes. Elles sont globalement invisibles dans la sphère professionnelle et sont minoritaires dans l’ensemble des catégories socio-professionnelles y compris l’enseignement (45 %). Il n’y a que 3 % de femmes parmi les métiers scientifiques. Un point positif à noter : l’école est mixte et presque paritaire.

En quoi ces manuels reproduisent-ils les stéréotypes de notre société ?

Les manuels ne se plaquent pas forcément sur les évolutions de la société qui est plus sexiste sur la sphère privée que sur la sphère professionnelle. Et même si les hommes s’investissent dans la sphère privée, ils sont peu présents dans les manuels et souvent représentés comme incompétents. En ce qui concerne la sphère privée, les manuels scolaires devraient être des outils de transmission de savoirs et de valeurs. L’INSEE vient de montrer la faible implication des hommes. Si l’on veut transmettre une évolution de l’égalité, les manuels devraient jouer ce rôle et ne pas perpétuer les représentations traditionnelles.

Des pistes pour des manuels plus égalitaires ?

Il y avait une opportunité cette année avec les changements de programmes et donc des manuels et nous proposons dix recommandations. Elles tiennent pour certaines du bon sens, présenter un monde équitable entre hommes et femmes, dans des activités et des sphères variées. Et de façon transversale, elles recommandent de diversifier les modèles familiaux et les caractéristiques physiques. Deux recommandations sont propres aux livres de lecture : favoriser une approche didactique en partant du féminin et en finir avec les exercices à faire avec LE maître !

Lire :
- l’étude sur les manuels de lecture au CP

Visiter :
- le site du centre Hubertine Auclert