Mission laïque française
MLF : conditions et statuts
14 septembre 2015

Enseigner à la MLF

Ecoles d’entreprises

Sur ces chantiers souvent appelés “bases vie”, les tâches demandées dépassent le cadre habituel de la mission de l’enseignant. Les collègues doivent couvrir les niveaux du primaire en « enseignement direct » et du secondaire (recours fréquent au CNED). Les conditions d’exercice sont particulières : univers clos, effectifs réduits, niveaux multiples, horaires supérieurs à ceux de métropole, bivalence voire polyvalence, activités périscolaires, culturelles ou sportives... Les enseignants, dont la mission est généralement limitée à 6 ans, bénéficient d’un contrat d’« expatrié » (à ne pas confondre avec celui de l’AEFE). Les entreprises offrent souvent des avantages non négligeables : logement, voyages... Les personnels sont recrutés en CCP à Paris, détachés auprès de la Mission laïque et rémunérés par la société.

Etablissements MLF et réseau OSUI

Les personnels sont sous contrat avec l’établissement (auparavant avec la MLF ou l’OSUI). Ils sont recrutés en CCP à Paris et placés en position de détachement. Etablissements MLF et OSUI : au traitement indiciaire s’ajoutent, dans certains cas, une indemnité mensuelle en compensation des cotisations retraite et MGEN, voire une indemnité annuelle (variable suivant les pays), une indemnité de voyage et l’ISAE. A l’OSUI, s’ajoutent (pour 2014-2015) : une « prime exceptionnelle annuelle brute » de 6074 €, une « prime de transport annuelle » de 550 €. La valeur du point d’indice MLF/OSUI, en tant qu’opérateur privé, est majorée de 0,48% par rapport au point d’indice fonction publique pour établir le traitement indiciaire des personnels. Les instituteurs ne bénéficiant pas d’un logement de fonction à titre gratuit perçoivent une prime annuelle brute de 3307,92 € (une seule par couple).

Etablissements conventionnés avec l’AEFE

Voir pages AEFE

Etablissements « partenaires »

Les agents sont recrutés par les établissements (via le site MLF) et détachés directement auprès des établissements. Pour bénéficier du détachement, le niveau enseigné doit être homologué. Les contrats sont annuels et les éléments de rémunération sont « négociables ». Il convient de se montrer particulièrement vigilant sur les propositions de ce type et de prendre toutes les garanties nécessaires.

Les contrats

La MLF a toujours montré une grande souplesse dans la gestion des personnels. Les contrats sont à durée variable, de 1 an renouvelable en école d’entreprise à 3 ans renouvelables à l’OSUI. Dans les établissements directement gérés par la MLF, les conditions contractuelles sont encadrées par un règlement propre à la Mission laïque appelé « Statut commun des détachés ». Conséquences du passage en contrat local : des pertes de salaire, en raison de l’assujettissement à l’imposition locale, ou l’abandon de la tacite reconduction. Un pas de plus vers la précarisation des personnels...

NB : La MLF informe peu les candidats sur les conditions contractuelles qu’elle propose (rémunérations, avantages…). N’hésitez pas à réclamer la fiche financière du poste proposé.

Frais de scolarité

Tous les détachés bénéficient de la gratuité de la scolarité de leurs enfants.