Formation à distance
M@gistère : Le SNUipp-FSU intervient
8 septembre 2014

Le SNUipp-FSU a interpellé le ministère sur les problèmes techniques de confidentialité et d’opérationnalité liés à la mise en place de M@gistère

Le SNUipp-FSU vient d’écrire à la DGESCO qui doit mettre en place la plateforme de formation à distance M@gistère. Alors que les premiers modules devaient être opérationnels partout à partir de Janvier 2014, les éléments qui remontent des départements font état de situations très contrastées quant à ce nouveau dispositif. Si dans la Vienne 80% des professeurs se sont initiés à l’utilisation de M@gistère, ils ne sont que 30% dans le Doubs à avoir suivi ce module de préparation, tandis que ceux de l’Eure et- Loire n’ont été pour l’instant qu’informés par mail de son existence. Dans les Alpes-Maritimes, la moitié de la formation se fera à distance alors qu’en Gironde les enseignants ignorent encore le nombre d’heures qui y seront consacrées et les contenus.

Demande de précisions

Dans son courrier, le SNUipp alerte à nouveau sur les problèmes techniques de confidentialité et d’opérationnalité qui doivent être corrigés. Au-delà, il réitère sa demande de transparence sur le déploiement de ce dispositif. Il souhaite avoir un état des lieux précis des parcours nationaux de formation avec les choix didactiques et pédagogiques qui les ont guidés ainsi que leur condition d’élaboration. Le Syndicat regrette que les formateurs chargés de l’élaboration et de la mise en œuvre des parcours n’aient pas systématiquement bénéficié de formation. De même il exige que les contenus soient clairement explicités et présentés aux enseignants concernés. Un bilan de l’offre et de la participation à M@gistère devra être dressé par les Conseils départementaux de formation. Enfin, pour le SNUipp, ce dispositif ne saurait se substituer à une formation continue de qualité sous forme de stages sur le temps de classe.

A consulter :
- Le courrier du SNUipp-FSU au ministère