Lettre du ministre aux familles : les directeurs n’ont pas à jouer aux facteurs
13 juin 2014
  (3 votes)

Directrices et directeurs d’école ont suffisamment de travail en cette fin d’année sans avoir en plus à se faire les messagers du ministre qui veut s’adresser aux familles.

Dans sa lettre aux enseignants, le ministre annonce qu’il souhaite adresser également une lettre aux parents par l’intermédiaire des directeurs d’école et il leur demande « de la communiquer sous la forme qui leur semblera la plus pertinente : cahier de liaison en élémentaire, remise aux parents par l’enseignant en maternelle ou affichage dans le hall de leur établissement. » Si le ministre est bien dans son rôle en s’adressant aux familles, c’est à lui, et non aux enseignants, de trouver les canaux les plus appropriés pour faire passer son message. Nos collègues ne sont pas le service communication du ministère !

Autre chose à faire

Les directrices et directeurs d’école déjà surchargés de travail n’ont pas à imprimer, à faire les paquets et à distribuer la missive dans les cartables des élèves. En pleine période d’inscription des élèves pour la rentrée prochaine, ils ne vont pas en plus se transformer en facteurs, sans compter les frais d’impression qui seraient nécessairement pris sur les crédits pédagogiques de la mairie au détriment des photocopies destinées aux apprentissages des élèves.

Pour le SNUipp-FSU, la distribution comme l’affichage de ce courrier n’a pas à incomber aux enseignants des écoles. Il vient d’en informer le ministre et a reçu l’assurance qu’aucune pression ne sera exercée sur le terrain.