Droit syndical
RIS : les syndicats s’adressent au ministre
4 septembre 2013
  (1 vote)

Le SNUipp-FSU, le SE-Unsa, le Sgen-CFDT et la CGT-éduc’action s’adressent ensemble à Vincent Peillon pour lui demander de lever les obstacles au droit syndical mis en place par son prédécesseur.

Dans une adresse commune au ministre de l’Éducation nationale, Le SNUipp-FSU, le SE-Unsa, le Sgen-CFDT et la CGT-éduc’action lui demandent de rétablir un droit syndical fortement limité sous le précédent gouvernement, celui qui concerne la tenue des réunions d’information syndicale. Car de fait, « depuis 2008, les possibilités [de les organiser] se sont réduites aux seuls temps consacrés à la concertation des équipes et aux formations en circonscription. » déplore le courrier. Ses signataires demandent que les enseignants des écoles puissent retrouver la possibilité de participer à ces réunions sur l’ensemble de leur temps de service, incluant le temps devant élèves, ce qui est d’ailleurs le cas pour leurs collègues du second degré.

Télécharger :
- le courrier intersyndical