Permutations 2013
Les situations difficiles examinées
23 mai 2013
  (2 votes)

un groupe de travail s’est tenu le 23 mai, à la demande du SNUipp-FSU, pour examiner les situations individuelles difficiles après les résultats désastreux des permutations 2013. Point d’étape

Un premier groupe de travail exceptionnel s’est tenu ce jeudi 23 mai à la direction générale des ressources humaines (DGRH) pour réexaminer les situations individuelles les plus difficiles après les résultats calamiteux des permutations 2013. Le SNUipp-FSU, qui en avait fait la demande, se félicite de cette rencontre et de la qualité de l’écoute marquée par le ministère afin de résoudre ces situations avant la phase traditionnelle d’ineat-exeat dans les départements.
Deux priorités ont été arrêtées, par les services de la rue de Grenelle, sur la base des éléments de la phase informatisée nationale du 11 mars, en prenant en compte les contraintes départementales :

- résoudre la situation des enseignants en situation de handicap ayant bénéficié de la bonification de 800 points

- résoudre la situation des enseignants séparés de leur conjoint exerçant dans un département non-limitrophe d’une autre académie, avec au moins 2 ans de séparation et ayant des enfants à charge (classés par barème).

Et ensuite ?

Un deuxième groupe de travail se tiendra le mardi 4 juin, pour permettre le travail de vérification nécessaire aux élus du personnel et pour finaliser la liste des collègues bénéficiant, finalement, d’une mutation. Le temps donc, pour les enseignants des écoles qui entrent dans les critères définis, de contacter les sections départementales du SNUipp afin de s’assurer qu’ils n’ont pas été oubliés de cette liste.

Pour tous les autres « recalés des “permuts” », le SNUipp continuera d’agir aussi lors des phases d’ineat-exeat dans les départements et pour des améliorations significatives lors des prochaines phases nationales. Il demande la révision des règles pour 2014.

Lire aussi :
- le SNUipp-FSU obtient l’examen des situations difficiles
- permutations 2013 : ça bloque encore