Agence pour l’enseignement français à l’étranger
Les recrutés locaux
13 septembre 2015

Les établissements à l’étranger ne pourraient pas fonctionner sans les recrutés locaux. Conséquence du désengagement de l’opérateur public et du plafonnement des postes de détachés, ils sont de plus en plus nombreux.

Enseigner à l’AEFE

Les enseignants recrutés locaux occupent principalement des fonctions d’adjoint ou d’intervenant. Titulaires de l’Education nationale en attente de poste de résident, enseignants du système local ou non titulaires formés « sur le tas », iIs sont aussi la « variable d’ajustement » comptable des établissements. C’est la situation la plus précaire. Mais pour rappel aussi, les titulaires bénéficient d’une priorité au recrutement sur les postes de résidents venant à se libérer par la suite...

Les personnels en contrat local sont rémunérés sur le budget des établissements.

Attention à votre statut Un titulaire en contrat local dans le réseau AEFE ne peut être en détachement, il est en disponibilité, ce qui représente une interruption de carrière (pas d’avancement ni de retraite) et pose des problèmes de couverture sociale. Le contrat de droit privé relève de la législation locale et la rémunération peut être très inférieure à celle de la France.

Les actions menées depuis 15 ans ont obligé l’AEFE à ouvrir le chantier de l’amélioration de la situation des recrutés locaux. En 2001, des recommandations relatives aux principes généraux d’emploi ont été adressées par l’AEFE aux établissements avec une piqûre de rappel en 2010. Certaines situations évoluent positivement : convention collective, transformation des CDD en CDI, participation des établissements à la protection sociale, commission de recrutement ; d’autres régressent sensiblement : contrats plus précaires, licenciements abusifs, remise en cause des droits syndicaux... Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

Pas toujours le Pérou !

En effet, outre les conditions de traitement, qui sauf dans quelques pays qui font exception (Australie, Canada), ne sont généralement pas extraordinaires, certaines conditions de travail peuvent encore laisser, selon les établissements et leur chef du moment, fortement à désirer : menaces et chantage au renouvellement de contrat, modification des contrats en cours sur des points essentiels, latitude à licencier sans préavis dans certains pays... Tout ceci peut susciter climat de peur permanente (de perdre sa place), individualisme, et pour les personnels, troubles psychosociaux et problèmes de santé liés au stress... Adressez vous au SNUipp HDF.

Recrutement à partir du mois de mars de l’année scolaire précédant la rentrée, sauf en rythme sud.

CRPE

Les ressortissants européens détenant une licence ou équivalent, après 3 ans d’exercice dans un établissement AEFE comme agents de droit local non titulaires, peuvent se présenter au concours interne de professeur des écoles. en savoir plus

Indemnités

Le SNUipp revendique le versement à tous les recrutés locaux de l’équivalent de l’ISAE et des indemnités péri-éducatives (pour certaines activités, notamment les classes de découverte).

Voir les éléments à considérer avant d’accepter un contrat