Les « échos » du stage Hors de France 2016
31 août 2016

Le 22ème stage syndical Hors de France, à l’attention de nos représentants et correspondants des établissements français à l’étranger, s’est tenu les 22, 23 et 24 août dans nos locaux, rue Cabanis, à Paris.

Nous tenons à nouveau à remercier les 27 participants pour leur engagement syndical et leur attachement à l’avenir du réseau et à la défense des intérêts des personnels en poste à l’étranger.

16 pays étaient représentés cette année... l’Espagne, le Maroc, le Guatemala, le Portugal, le Salvador, la Tunisie, le Liban, l’Allemagne, l’Autriche, les Pays-Bas, le Sénégal, Madagascar, la Russie, la Lituanie, le Turquie et la Colombie et aussi la seule collectivité d’Outre Mer, la Polynésie Française, presque déjà une habituée.

La section Espagne en légère sur représentation, comme d’habitude...

Des temps forts et sérieux :

Les trois nouveaux co-secrétaires généraux, Régis Metzger, Francette Popineau et Christian Navarro, fraîchement élus dans l’unité lors de notre dernier congrès de Rodez, nous ont fait l’honneur de venir présenter en ouverture de stage le contexte de la rentrée en France.

Pierre Garnier du Secteur éducatif, monument incontournable maintenant lors de nos stages, est venu apporter sa vision éclairée sur les nouveaux programmes des cycles 2 et 3 mis en place à la rentrée 2016.

Damien Durand, chef du service pédagogique à l’AEFE, et Isabelle Picault, coordinatrice ASH, sont venus nous parler de la formation et de sa mise en place au sein de l’agence. Ce temps d’échanges a permis de comprendre les différentes étapes pour monter un stage. Reste le message fort qu’il faut, en tant que professeur et cadre A, s’emparer de cet outil pour construire collectivement au sein des conseils des maîtres notre formation.

Le stage a été aussi l’occasion de renouveler la représentation dans les différentes instances.

De la détente aussi : Des moments de convivialité ont pu être aménagés avec des apéritifs et un buffet mezzé se finissant en musique réunissant les participants au stage et des membres du national, invités par le HDF, toutes tendances et courants de pensée confondus...

L’organisation presque sans failles, la qualité des mets, le choix des vins, le renouveau des appareils à musique était placée cette année sous la vigilance double des deux grands argentiers de la trésorerie du national et du SNUipp HDF. Qu’ils soient remerciés pour leurs largesses toujours sagement économes…

La section Russie a prouvé que pour danser comme un cosaque du Don, il n’est pas besoin de don particulier. L’année prochaine, toujours plus forts, on essaiera (pour faire peur au nouveau locataire de l’Elysée) le couteau entre les dents…

Un départ regretté...

Cette rentrée voit le départ de Pierre-Yves Miragliese. Nous tenons à saluer son action au service des personnels de l’étranger. Sa compétence a contribué à consolider le SNUipp hors de France qui n’a cessé de progresser en terme de représentativité et de syndicalisation. Représentant disponible, réactif et documenté, beaucoup de collègues ont pu mesurer son professionnalisme dans la défense de leur dossier ou lors des réunions d’information syndicale qu’il a animées dans de nombreux pays du réseau. Le SNUipp-FSU lui souhaite de pouvoir accomplir tous ses projets personnels et professionnels, il restera pour tous une grande figure du secteur hors de France.

Des nouveaux au secteur...

Le nouveau bureau du secteur Hors de France se compose pour l’année scolaire 2016-2017 des "anciens" Estelle Mauget, Alexandra Berbain, Marc Biau et Jean Michel Chassagne, qui voient leurs forces accrues par l’arrivée de Pierre Brézot (ex-secrétaire Espagne), Catherine Desliens (ex-trésorière Allemagne) et Christine Bernigaud (qui combinera cette année le HDF avec la charge de trésorière départementale de l’Ain). Bienvenue !

Au delà de la diffusion d’un certain nombre d’informations, l’écoute bienveillante de tous et le grand intérêt des interventions ont été soulignés. Se rencontrer avant la rentrée, débattre et échanger sur nos préoccupations afin de se recentrer, d’adapter et rendre plus efficace son action sur le terrain est une nécessité.