Fenêtres sur Cours spécial langues régionales
Les concours ne font pas le plein…
13 janvier 2014

Depuis la session 2010 ce sont 244 postes qui ont été perdus aux concours de professeurs des écoles spéciaux, c’est près d’un tiers des postes mis aux concours. Si le phénomène est récurent, la mastérisation n’a pas per-mis d’améliorer le problème, bien au contraire. Le recours à des enseignants contractuels se développe donc. Il y a bien là un souci de vivier, ce qui n’est pas très rassurant sur l’avenir de l’enseignement des langues et cultures régionales. Les solutions passent sans doute, comme d’ailleurs pour l’en-semble des concours, mais de manière plus impérieuse, par une vraie formation, des pré-recrutements et une revalorisa-tion du métier. Mais elle passe aussi par la mise en oeuvre de cursus bilingues complets de la maternelle au lycée.

SOMMAIRE

- Créer une dynamique autour des langues régionales
- Charte : il faut ratifier !
- Une richesse réaffirmée par la loi et le socle
- À Mayotte : le français langue seconde
- Le francique : mauvaise définition linguistique et déni de démocratie
- Les concours ne font pas le plein…