Mission laïque française
Le réseau MLF
18 septembre 2010

S’il faut en croire ses statuts, la Mission laïque française est une association privée à but non lucratif qui a pour but la diffusion de la langue et de la culture françaises, en particulier grâce à un enseignement laïque et inter-culturel. C’est le second opérateur (privé) de l’enseignement français à l’étranger, après l’AEFE, qui est le seul opérateur public.

Enseigner à la MLF

MàJ 13/09/2015

Au réseau d’établissements qu’elle gère directement (au Liban, en Ethiopie, en Espagne, en Italie...), se sont greffés le réseau des écoles d’entreprise et celui des les établissements "partenaires" (ex. adhérents, affiliés...), aux liens plus ou moins affirmés avec l’opérateur. Un réseau d’établissements autofinancés a également vu le jour au Maroc, sous l’appellation OSUI (Office Scolaire Universitaire International). La Mission laïque française regroupe au total une cinquantaine d’établissements pour lesquels travaillent plus de 500 détachés dont un peu plus de la moitié dans le 1er degré.

Les établissements du réseau MLF

Les écoles d’entreprises

Pour les écoles d’entreprises, la MLF s’est spécialisée dans l’ingénierie scolaire : la création d’écoles "clés en main" pour des sociétés comme Alstom, Total, Citroën, Renault, EDF... sur des projets "à durée déterminée". Sur ces chantiers, la communauté française est restreinte, les élèves sont peu nombreux. Les enseignants doivent couvrir les niveaux du primaire en “enseignement direct” et du secondaire (recours fréquent au CNED). Ces établissements sont réservés aux enfants des cadres et agents techniques de l’entreprise. Les tâches demandées à nos collègues qui exercent sur ces “bases-vie” dépassent le cadre habituel de la mission de l’enseignant : les activités périscolaires sont présentées comme une nécessité dans ces univers clos. Ce type de poste exige donc de grandes facultés d’adaptation et de réelles qualités relationnelles ; l’expérience des classes à plusieurs niveaux est recommandée. Les candidatures de couples sont souvent privilégiées au recrutement.

Le « réseau traditionnel » (gestion directe par la MLF)

Ces établissements, dits « établissements MLF » sont répartis en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique, au Moyen Orient et en Asie.

Le réseau OSUI

Depuis 1996, la MLF est implantée au Maroc sous le sigle OSUI (Office scolaire et universitaire international). Ce réseau, entièrement autofinancé, regroupe 9 établissements (Casablanca, Rabat, Tanger, El Jadida, Marrakech, Essaouira, Agadir, Laäyoune et Dakhla) dans lesquels sont scolarisés plus de 7000 élèves.

Les établissements conventionnés avec l’AEFE

Ces établissements sont gérés par la MLF mais le personnel expatrié et résident est détaché auprès de l’AEFE. On en compte 9 dans le réseau.

Les établissements hors réseau MLF

Etablissements « partenaires »

Implantés un peu partout dans le monde, principalement aux Etats Unis, ces établissements (anciennement dénommés affiliés, adhérents...) ont signé un partenariat avec la Mission Laïque leur permettant de bénéficier de prestations diverses, notamment pour le recrutement. Mais ils ne font pas partie du réseau de la Mission laïque.

Avertissement

Si les objectifs humanistes de la MLF sont fort louables, la mise en œuvre des valeurs affichées pose problème quand la culture d’entreprise privée prend le dessus. La plupart de ces établissements "partenaires", notamment aux Etats-Unis et au Moyen Orient, bien que présentés comme établissements MLF, n’ont passé avec elle qu’une convention d’affiliation. Les responsabilités de la Mission laïque y sont variables et se limitent à un rôle de prestataire de services : suivi du dossier d’homologation, conseil pédagogique, aide au recrutement... Tous les ans, des pratiques de gestion des personnels inacceptables sont portées à notre connaissance dans ce type d’établissements  : licenciements abusifs, contrats fantaisistes, manquements à la parole donnée, instances de concertation inexistantes...

Avant d’accepter un poste : contacter le SNUipp Hors de France