Dossier "Manuels scolaires : Les mettre à la page"
Le coût des outils pédagogiques
13 octobre 2014

Selon l’Inspection générale, la prise en charge des manuels « repose sur des dispositifs anciens, complexes et peu transparents ».

La prise en charge des manuels « repose sur des dispositifs anciens, complexes et peu transparents qui ne vont pas sans effets pervers et sont mis en évidence depuis 25 ans par des rapports successifs et convergents ». Ce sont les inspecteurs généraux qui le disent dans leur rapport de 2012 sur le manuel scolaire. Dans une enquête réalisée la même année à la demande des éditeurs par Opinion way auprès d’un échantillon de 309 maires, les municipalités disent consacrer 72,50 € en moyenne aux dépenses pédagogiques par élève et par an. La part des livres imprimés va de 11 à 18 € (soit une moyenne de 13,50 €), et celle des photocopies de 11 à 24 € (soit une moyenne de 12,30 €). Mais il faudrait compter aussi les différences de budgets consacrés à l’achat de littérature jeunesse ou de livres documentaires. De plus, avec l’arrivée des manuels numériques, les écarts se creusent encore car leur utilisation va dépendre de l’équipement des écoles en tableaux interactifs, en ordinateurs, ou en tablettes. Au total, ce sont des écarts de financement du fonctionnement des écoles allant de 1 à 10 qu’avait pointés le SNUipp dans son enquête sur l’argent de l’école en 2011. Des différences qui génèrent des inégalités au niveau des élèves comme des enseignants.

A consulter :

- Le rapport de l’IGEN de mars 2012 : "Les manuels scolaires : situation et perspectives"
- L’enquête du SNUipp-FSU : "L’argent de l’école : En quête d’égalité"
- L’enquête d’Opinion Way (février 2012) : "Regards croisés sur les outils pédagogiques et la place du manuel scolaire en France"

L’ensemble du dossier :
- Présentation du dossier
- Le coût des outils pédagogiques
- Au rapport : Un usage paradoxal
- Trois questions à Sylvie Milochevitch, directrice éditoriale du secteur scolaire primaire aux éditions Hatier : « Tenir compte des différentes pratiques des enseignants »
- Lectorino et Lectorinette : Un outil irrigué par la pratique quotidienne
- Échanges professionnels : Parler manuels, c’est parler métier
- Entretetien avec Éric Bruillard, Professeur d’informatique à l’ENS : « Le numérique peut faciliter les échanges de ressources »