Dotations départementales
Dotations départementales : le compte n’y est pas !
30 janvier 2015

Les 2511 postes créés à la rentrée prochaine ne suffiront pas pour mettre en place toutes les mesures annoncées et simultanément contenir la hausse démographique, réabonder les RASED et le remplacement ou encore relancer la formation continue. Le détail par département.

Le SNUipp vient de collecter les dotations départementales dont disposeront les IA-DASEN pour préparer la rentrée 2015. 31 départements sont touchés par des suppressions de postes et 6 autres ne bénéficient d’aucune création.

Notre école qui se singularise pour ses classes parmi les plus chargées d’Europe est en manque de postes d’enseignants. La création de 2 511 postes pour la rentrée prochaine ne permettra pas de répondre à tous les besoins ni même à tous les objectifs affichés par le ministère.

1 660 postes seront absorbés par les mesures en REP + et une augmentation des décharges de directeur de 9 classes qui passeront d’une journée à une journée et demi par semaine.

Il ne restera que 850 postes pour tout le reste :
- ouvrir des classes alors que 23 400 élèves supplémentaires sont annoncés,
- avancer sur le « plus de maîtres que de classes » (1 800 postes actuellement créés sur l’objectif de 7 000 d’ici 2017) et la scolarisation des moins de trois ans ( 690 postes sur l’objectif de 3 000),
- rattraper notre retard en matière de remplacement ( déficit de 1 770 postes par rapport à 2008), de RASED ( déficit de 4 800 postes par rapport à 2 008), ou de formation continue qui a pratiquement disparu.

Cliquer sur l’image pour agrandir



NB : Un poste de formateur EP reste à flécher dans l’académie de Grenoble et trois postes restent à répartir dans l’académie de Montpellier ainsi que dans celle de Nantes.