LIVRET SCOLAIRE UNIQUE NUMÉRIQUE
Le SNUipp-FSU demande un moratoire sur le LSUN
8 octobre 2016
  (3 votes)

Trop d’incertitudes sur la confidentialité, une surcharge de travail pour les enseignants... le SNUipp-FSU demande un moratoire sur la mise en place du livret scolaire unique numérique.

Le SNUipp-FSU vient de s’adresser à la ministre de l’Education nationale lui demandant un moratoire concernant le Livret scolaire unique numérique que les enseignants sont censés utiliser dès cette rentrée scolaire.

Le syndicat demande la publication du bilan de la phase test opérée par le ministère au printemps dernier. Lors du dernier CSE, il a refusé de voter l’arrêté réglementant le LSUN du fait d’un trop grand nombre d’incertitudes concernant la confidentialité des données, la charge de travail pour les enseignants et les directeurs, la lisibilité pour les parents et l’intérêt pédago- gique pour les élèves.

Encore trop de flou

À cette rentrée, aucune circulaire ministérielle précisant l’ensemble des principes et des modalités de sécurisation de ce dispositif n’est parue. Le tutoriel disponible sur Eduscol, en PDF et en vidéo sans voix off, n’est pas un outil qui permet de lever les incertitudes du syndicat qui continue de demander que ces livrets soient testés par les enseignants afin qu’ils puissent les faire évoluer.

Lire le courrier à la ministre

PDF - 194.6 ko