RASED
Le Collectif RASED reçu au ministère
26 juin 2012

Le Ministère a répondu favorablement à la demande d’audience du Collectif RASED. Une délégation a été reçue hier mardi par des conseillers de Vincent Peillon. Peu de solutions dans l’immédiat pour la rentrée mais un engagement à reprendre le dossier.

Mardi 26 juin, le Collectif RASED a été reçu au ministère par deux conseillers du cabinet de Vincent Peillon : Bernard Lejeune, conseiller social auprès du ministre et Yannick Tenne, conseiller technique, chargé de l’école, du collège, du socle commun, de l’évaluation et des relations avec les corps d’inspection territoriaux et les parents d’élèves. Dès le 24 mai, le Collectif RASED avait sollicité une audience, alors qu’un nouveau ministère s’installait rue de Grenelle, pour l’interpeller sur la situation dramatique des RASED et l’interroger sur les mesures de rentrée ainsi que sur l’avenir des aides spécialisées.

Face aux annonces de création de 1000 postes dans le primaire, le collectif reste « conscient que les besoins sont identifiés partout dans l’école ». Néanmoins les attentes sont fortes aussi parmi les enseignants spécialisés, attentes d’un engagement clair sur des mesures d’urgence en terme de postes et sur la restauration des missions et du fonctionnement du RASED. Bien sûr, cette première rencontre n’a pas apporté les réponses espérées, mais le changement de ton et l’attention aux personnels étaient sensibles. Notons qu’au même moment les RASED réapparaissaient officiellement dans la Lettre adressée aux enseignants par Vincent Peillon, une réapparition qu’on peut apprécier comme un signe positif.
Les conseillers ont exprimé l’engagement du ministre à reprendre le dossier des dispositifs d’aides spécialisées. Ils ont rappelé les propos de celui-ci lors du congrès de la FNAREN, à savoir que la refondation qu’il souhaite pour l’école publique concernera les RASED et qu’il aura à cœur dès la mise en place de la concertation nationale de cet été de les y associer. Le Collectif a confirmé son désir de prendre toute sa place dans les discussions préparant la nouvelle loi portant sur la refondation de l’école.

- Le communiqué du Collectif Rased

PDF - 89 ko