Astronomie
Le 20 mars, observer l’éclipse !
5 mars 2015

Alors que le 20 mars prochain se produira une exceptionnelle éclipse du Soleil, l’astronome Jean-Louis Heudier livre aux enseignants des écoles quelques conseils pour en faire un grand moment d’observation. Interview et outils pédagogiques

Que se passe-t-il dans le ciel du 20 mars prochain  ?

Ce sera le jour de l’équinoxe mais ce sera aussi le jour où une éclipse totale du Soleil sera partiellement visible sur tout le territoire métropolitain. Plus on sera au nord et plus le Soleil sera grignoté par la Lune, à 80% à Lille et 68% à Nice. Les éclipses ne sont pas rares, il y a au moins deux éclipses de Soleil et deux de Lune par année. Mais, contrairement à l’éclipse de Lune qui se voit partout où la Lune est visible, l’éclipse de Soleil n’est observable que si on est sous l’ombre ou la pénombre de la Lune qui se promène sur la Terre. Ce sera notre cas le vendredi 20 mars prochain au matin.

L’observation est-elle sans danger  ?

Si on regarde le Soleil, on ne voit rien parce qu’on est ébloui et surtout, on peut se brûler la rétine de façon irréparable car celle-ci n’est pas innervée et donc on ne sent pas la douleur de la brûlure. C’est donc le Soleil qui est dangereux…pas l’éclipse. C’est pourquoi il faut apprendre à le regarder tout le temps pour pouvoir le regarder quand il y a une éclipse. Pour observer le Soleil, la seule méthode efficace et sans risque est de lui tourner le dos pour regarder son ombre. Il suffit en effet de tenir à bout de bras une feuille de carton percée d’un trou de quelques millimètres de diamètre et d’observer l’éclipse par projection du Soleil.

Est-elle souhaitable à l’école  ?

Elle est indispensable et ce qu’on devrait faire en classe c’est observer le Soleil toute l’année. Avant et à la suite de l’éclipse, on pourra par exemple placer ce même carton percé d’un trou contre une vitre de la classe et repérer tous les jours à la même heure la position du Soleil avec la date et un trait de crayon. Au bout de l’année, on aura dessiné une magnifique courbe en 8 qui constitue un calendrier naturel. Ces observations très faciles à faire peuvent susciter des questions passionnantes. Les mêmes que se posaient nos ancêtres et dont on pourra se réapproprier le cheminement à partir d’un vécu commun puis de recherches et de réflexions.


Des outils pour l’observation

Jean-Louis Heudier nous a fait l’amitié de nous proposer plusieurs documents pour aider les enseignants qui le souhaitent à observer cette éclipse avec leurs classes. A utiliser sans modération d’ici au 20 mars.

- un document sur les éclipses en général, sur celle du 20 mars en particulier, et des conseils pour une observation par projection.
C’est ici

- la carte de France de l’éclipse du 20 mars 2015 avec les heures et le pourcentage d’obscurité
C’est ici

- On peut facilement et sans danger observer l’éclipse par projection. Il suffit d’utiliser une feuille (carton) percée d’un trou (quelques millimètres de diamètre) et d’observer la projection du Soleil… on peut même utiliser une écumoire, et on obtient autant d’images de l’éclipse que de trous !
Voir ici

Lire aussi :

- l’interview de Jean-Louis Heudier dans le Fenêtres sur cours spécial Université d’automne
- voir l’interview vidéo
- le dossier de La main à la pâte sur l’éclipse
- Les précautions ministérielles

Visiter :

- le site internet de l’astronome