Médiateur de l’E.N.
La santé en exergue
1er septembre 2010

Prévoir des emplois de reclassement, suivre individuellement les personnels gravement malades, arrêter de radier des agents pour invalidité sans leur accorder une pension, recruter 80 médecins scolaires, telles sont les principales préconisation du rapport 2009 du Médiateur de l’Education nationale.

Pour son 11ème rapport paru en juin, le Médiateur de l’Éducation Nationale interpelle le Ministère au sujet de la santé des enseignants pouvant, du fait de maladies graves, se retrouver déstabilisés dans leur situation sociale, professionnelle et financière. Pointant du doigt les insuffisances du système en matière de médecine professionnelle, le rapporteur recommande de recruter 80 médecins de prévention (mesure reprise par le ministère dans le cadre du Pacte carrière), de prévoir un nombre suffisant d’emplois de reclassement et de suivre individuellement les dossiers des personnels gravement malades. Enfin, il réitère son souhait de ne plus voir radier un agent pour invalidité sans concession d’une pension.

Le nombre de réclamations à la hausse

Le rapport propose aussi des recommandations destinées à améliorer le fonctionnement du service public d’éducation et à faire évoluer les réglementations. Créé en 1999 le Médiateur a pour objet de recevoir les réclamations concernant le fonctionnement du service public dans ses relations avec les usagers et ses agents. Passant de 4200 en 2000 à 6900 cette année, le nombre de réclamations n’a cessé d’augmenter depuis sa création, mettant notamment en perspective les problèmes que peuvent rencontrer les personnels. 70% des réclamation présentées au médiateur ont été prises en considération et 84% de ces dernières ont fait l’objet d’une suite favorable au demandeur.