Temps d’instruction obligatoire
La France obsédée par les « fondamentaux »
16 juin 2015

Un récent rapport européen vient battre en brèche l’idée selon laquelle l’école française n’accorderait pas suffisamment de temps à l’enseignement des "fondamentaux".

La France, mal placée dans les classements PISA, manquerait de temps d’enseignement et de travail en français, maths, sciences  ? C’est tout l’inverse que montre le dernier rapport Eurydice (union européenne / OCDE) sur le temps d’instruction dans 34 pays du continent européen. Le pays peut se targuer d’une première place  : celle des États prévoyant le plus de temps en classe. La France dépasse les 900 heures d’instruction obligatoire par an, comme l’Irlande ou l’Italie quand l’Allemagne en est à 832 heures et la Finlande, souvent citée en exemple en matière éducative, «  seulement  » 703 heures. Alors, dans ce temps d’instruction, il n’y aurait pas assez de mathématiques ou de français  ? Non plus.

Répartitions

En primaire, le français, les mathématiques et les sciences constituent près de 70 % du temps scolaire en France (écriture, lecture, littérature  : 36,7 %, mathématiques  : 20,8 %, sciences  : 9,2 %, langue étrangère  : 6,3 %), alors qu’on est en-dessous de 50 % à Chypre, en Islande ou au Danemark. dans presque tous les pays, la première matière enseignée est la langue (plus d’un quart des heures) sauf à Malte (mathématiques). Si le système français doit être amélioré, ce n’est donc pas en quantité, mais en qualité. Avec des classes allégées, du soutien individuel… comme en Finlande. Mais aussi une réelle formation des enseignants, de la mixité scolaire et des moyens renforcés là où sont les besoins.

Télécharger :
- le rapport Eurydice (En anglais)