L’oiseau de Mona (A) Sandra Poirot Cherif (texte et ill.) Rue du Monde, coll. Pas comme les autres, 2008 (13,50€) Dès 7 ans
17 décembre 2008

[*L’oiseau de Mona (A) Sandra Poirot Cherif (texte et ill.) Rue du Monde*]

Sur la double page de garde, les minuscules dessins au crayon noir de Sandra Poirot Cherif croquent une ribambelle d’enfants heureux de vivre. Ils promènent leur chien ou leur poupée, font du patin, de la patinette ou du vélo, jouent au foot, dansent, boudent ou rigolent. Au milieu d’eux, il y a une petite fille en couleur, c’est Mona avec sa copine. Au dessus d’elles flottent un ballon soleil... et un oiseau noir.

Mona nous raconte sa vie de petite fille de 8 ans. En classe, elle est très forte en dictée, mais pas en maths, elle est responsable des cahiers rouges ! Elle aime jouer avec les copines de l’école, elle adore la danse. Le dimanche, elle court dans le parc avec son papa et sa maman est enceinte.

C’est une petite fille ordinaire...ou presque, car :
"J’ai un oiseau noir.
Il me suit partout.
Quoique je fasse il est là.
Parfois il est petit et discret.
Parfois il est très gros,
il crie très fort !
Et je ne peux plus réfléchir à rien..."

L’oiseau s’est perché sur son épaule quand elle avait trois ans et que la famille a fui leur pays en guerre. C’est à cause de lui qu’ils habitent à trois dans une chambre chez sa tante, que papa a du mal à trouver du travail.

Mona se pose bien des questions sur ces fameux "papiers" que papa attend chaque jour en guettant le facteur. Elle sait que sans eux, l’oiseau noir peut les emporter un jour loin d’ici, vers son ancien pays, comme c’est arrivé à son copain Mauricio, qui a disparu de l’école ... Depuis, Mona a peur, le jour et la nuit.

Mais Mona croit au bonheur, elle a eu un succès fou au spectacle de fin d’année, le bébé est né, c’est un garçon : " Un jour, tout ira bien" pense-t-elle.

Les illustrations de Sandra Poirot Chérif, tantôt au crayon noir pour les commentaires de Mona, tantôt en couleurs acryliques et collages pour le fil de l’histoire accompagnent à merveille son texte. Elles donnent beaucoup de fraîcheur aux propos de Mona. Sans didactisme, sans misérabilisme, par sa délicatesse et sa sensibilité, l’album peut toucher et faire réfléchir les jeunes lecteurs au sort des enfants sans papiers.

Auteure et illustratrice de ce bel album, Sandra Poirot Cherif a bénéficié pour cet ouvrage du soutien du Centre National du Livre.

Une partie du prix de vente de l’album sera reversée par Rue du Monde à l’association RESF (Réseau Education sans frontières).

[*Autres ouvrages sur la vie des enfants sans papiers*]

-  Même les mangues ont des papiers - Yves Pinguilly, ill. Aurelia Fronty - Rue du Monde (14€) Dès 7 ans.
- Pas d’école pour Foutoumata ? - Jeanne Ailevic, Mandana Sada - Oskar jeunesse (Cadet) 2006 (4,90 €) Dès 8 ans.
- Moi, Felix, dix ans, sans papiers - Milan (3 volumes) (5,10€) Dès 10 ans.