RAPPORT
L’éducation : un investissement qui rapporte
12 février 2014

Le dernier rapport publié par l’UNESCO fait le point sur l’accès à l’éducation à travers le monde. L’objectif d’éducation pour tous passe par un effort budgétaire accru et une attention particulière aux enseignants

« Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayez l’ignorance ». Le rapport mondial de suivi de l’Éducation pour tous 2014, réalisé avec le soutien de l’UNESCO , illustre le bien-fondé de la célèbre citation de Lincoln. L’objectif affiché de permettre à tous les enfants du monde d’accéder à l’éducation dès 2015 a dû être abandonné. 57 millions d’enfants restent toujours à la porte des écoles. Même si ce chiffre a été divisé par deux depuis 1999, les pays touchés par les conflits mais aussi certaines régions du globe comme l’Afrique subsaharienne peinent à scolariser leurs enfants, principalement les filles. Le rapport pointe l’importance de l’investissement éducatif y compris en terme de retombées économiques. En effet, « une éducation équitable et de qualité fait croître le PIB d’un pays de 23 % sur 40 ans. »

Un bon enseignement passe par de bons maîtres

Les rapporteurs s’intéressent aussi à la qualité de l’enseignement dispensé estimant que « 10 % des dépenses mondiales consacrées à l’enseignement primaire se perdent dans une éducation de mauvaise qualité qui ne permet pas aux enfants d’apprendre. ». La France n’échappe pas à cette critique puisque « les immigrés [y] rencontrent des difficultés particulières et moins de 60 % franchissent le seuil minimum [en lecture] ». Parmi ses préconisations le rapport met fortement l’accent sur le soin apporté au recrutement et à la formation des enseignants invitant les gouvernements à « attirer et retenir les meilleurs enseignants » et « mettre les meilleurs enseignants à disposition de ceux qui en ont le plus besoin  ». Il évalue à 5,2 millions les besoins de recrutement nécessaires d’ici 2015.

Télécharger :
- le rapport mondial de suivi 2014