TOC PREV NEXT INDEX



A-4-21 Education artistique et musicale
La loi prévoit une éducation artistique à l'école maternelle et un enseignement artistique obligatoire à l'école élémentaire. Les orientations portent sur l'épanouissement des aptitudes individuelles, sur l'égalité d'accès à la culture de tous les élèves et sur la connaissance et la conservation du patrimoine culturel.
Le socle commun inscrit l'éducation artistique comme un apport dans la culture humaniste.
Les enseignements artistiques comportent au moins un enseignement de la musique et un enseignement des arts plastiques (pratique des arts plastiques mais aussi histoire des arts).

Une information sur les droits d'auteurs doit être apportée dans ce cadre (téléchargement, copie).

La pratique régulière est encouragée, tout comme le recours à des intervenants extérieurs qualifiés pour aider à la réalisation de projets (classes à PAC, chorales d’école...).

De nombreuses circulaires existent sur ce thème, sans que les moyens financiers correspondants soient pour autant reconduits. Il existe pourtant un ''Haut Conseil de l'éducation artistique et culturelle'' dont l'objectif est le suivi de la mise en oeuvre des mesures administratives et financières relatives au développement de l'éducation artistique et culturelle.
A-4-21-1 Les classes à projet artistique et culturel

Les objectifs d’une éducation artistique et culturelle à l’école sont rappelés avec force :

- les principes (inscription au projet d’école, participation de tous les élèves d’un groupe classe 2 fois au cours de leur scolarité primaire, financement MEN env. 650 € par projet par année scolaire et financements complémentaires DRAC et collectivités locales, qualification et rémunération des artistes) ;

- les domaines des projets (de la littérature au cinéma en passant par les arts du goût, le patrimoine, la danse, les arts plastiques, le théâtre, etc) ;

- la mise en oeuvre (sollicitation des écoles ; aide à l’élaboration des projets par les conseillers pédagogiques ; examen des projets ; actions de formation).

Rien ne justifie la mise en sommeil de ce dispositif. L’enseignement artistique doit être appliqué conformément aux programmes ; les classes à PAC peuvent en être une des composantes.
A-4-21-2 Classes d’initiation artistique dans le 1er degré
Pour la mise en oeuvre de projets, de stages d’école, l’organisation de rencontres et toute autre question, il faut demander l’aide des conseillers pédagogiques.
Voir ”B-4-13 Devenir maître formateur”, page 389.
A-4-21-3 Classes à horaires aménagés
Des classes à horaires aménagés peuvent être organisées afin de permettre aux élèves de recevoir, dans le cadre des horaires et programmes scolaires, un enseignement artistique renforcé.

Cette organisation n'interviendra pas avant la dernière année du cycle des apprentissages fondamentaux (CE1).

Les disciplines concernées sont la musique, la danse, le théâtre, les arts du spectacle et les arts plastiques.

L’ enseignement est assuré avec le concours des conservatoires nationaux de région, des écoles nationales de musique et de danse, des écoles municipales agréées gérées par les collectivités territoriales, ainsi qu'avec des institutions ou associations ayant passé une convention nationale avec le ministère chargé de la culture. D'autres structures peuvent apporter leur concours à cet enseignement après accord du directeur régional des affaires culturelles (DRAC), sur avis de l'inspection de la création et des enseignements artistiques.

La mise en place des classes à horaires aménagés est décidée par l'inspecteur d'académie.

Des circulaires interministérielles définissent les horaires et les programmes des classes à horaires aménagés en ce qui concerne la répartition globale de l'enseignement général et de l'enseignement artistique.
A-4-21-4 Classes à horaires aménagés musicales (CHAM)
L'enseignement musical comprend une éducation générale et technique et une formation dominante, soit à la pratique vocale, soit à la pratique instrumentale.

Les enseignants de l'Education nationale et de l'enseignement spécialisé élaborent dans ce cadre un projet pédagogique concerté qui s'appuie sur leurs apports complémentaires et prend en compte le niveau spécifique des élèves.

Le partenariat mis en place relève de la signature d’une convention par l’inspecteur d’académie, le responsable de la structure musicale concernée et la commune.Les élèves sont inscrits à la demande des parents après avis d’une commission d’admis-sion.

L’école doit comporter au moins 10 classes. L’effectif relève des normes départementales. Les postes d’enseignants n’ont pas à être profilés, mais les enseignants doivent être informés de l’organisation pédagogique particulière de l’école.

Le volume horaire consacré à la discipline est de 3 à 5 h par semaine en CE1 et CE2, de 3h30 à 5h30 par semaine en CM1 et CM2. Cet horaire est pris sur l’ensemble des disciplines.
A-4-21-5 Classes à horaires aménagés danse
Ces classes s'intègrent dans le projet d'école autour d'un projet pédagogique adapté. Elles sont ouvertes aux élèves à partir du CE2. Les modalités sont identiques à la mise en place des classes musicales.
Les prolongements attendus sont la pratique amateur ou l'orientation professionnelle, conformément à la Charte de l'enseignement artistique danse, musique et théâtre publiée par le ministère de la culture.
A-4-21-6 Classes à horaires aménagés théâtre
De la même façon que pour les classes musique et danse, des classes à horaires aménagés théâtre peuvent dorénavant se mettre en place. L'organisation repose sur une convention tripartite entre l'éducation nationale, la collectivité territoriale et une structure artistique (conservatoire). Le volume horaire annuel est de 76h minimum à 108 heures maximum, prélevé sur l'ensemble des activités scolaires.
A-4-21-7 Le chant choral
À l'école élémentaire, le chant choral est le prolongement de la pratique quotidienne du chant en classe. Il peut s'inscrire sur le temps scolaire comme être intégré à l'accompagnement éducatif.
A-4-21-8 Développement des pratiques orchestrales
Le développement des pratiques orchestrales participe de la démocratisation culturelle au service de la réussite de chaque élève.
Dans cette perspective, des conventions spécifiques pourront être signées entre les ministères et les associations nationales œuvrant en faveur du développement des pratiques artistiques orchestrales à l'école.

TOC PREV NEXT INDEX