Egalité filles-garçons
Inutiles intimidations
25 novembre 2013

Victime de plusieurs exactions organisées par des personnes se réclamant du « printemps français », le SNUipp-FSU réaffirme son engagement en faveur de l’éducation contre toutes les discriminations.

En quelques jours, le siège national du SNUipp-FSU à Paris et ses sections départementales à Orléans et à Bordeaux ont été la cible d’agressions (intrusions sauvages, jet de « cobayes » dans les locaux, collages d’affiches et graffitis injurieux) organisées par un groupuscule se réclamant du « printemps français » et menant campagne contre l’engagement public de notre syndicat pour les valeurs d’égalité et de lutte contre l’homophobie. Ces agressions ont été condamnées par de très nombreux acteurs de la communauté éducative ainsi que par le ministre de l’Éducation nationale. En tout état de cause et pour inacceptables qu’elles soient, ces tentatives d’intimidation n’empêcheront en rien le SNUipp de poursuivre son engagement total pour que l’école soit le lieu de la promotion de l’égalité, du respect de l’autre et de ses différences et de la lutte contre toutes les formes de discrimination. Il réaffirme son soutien au dispositif « ABCD de l’égalité » qui est expérimenté actuellement dans de nombreuses écoles.

Le SNUipp-FSU tient à remercier toutes les personnes et organisations qui lui ont témoigné leur soutien.

Parmi ceux-là, celui du ministre de l’Éducation nationale qui condamne fermement ces agressions et « assure le syndicat de sa solidarité totale. »

Lire :
- le communiqué de presse du ministère