Chantiers métier
Il faut des améliorations sans attendre !
18 novembre 2013

Alors que s’ouvrent aujourd’hui les premiers chantiers sur les métiers des personnels enseignants et d’éducation, le SNUipp-FSU se présente dans un esprit ouvert mais déterminé à obtenir des avancées concrètes pour les enseignants des écoles.

Le communiqué :

Le ministre ouvre aujourd’hui treize chantiers sur les métiers des personnels enseignants et d’éducation.   Pour le SNUipp-FSU, c’est maintenant que doit se décliner concrètement l’engagement de la priorité au primaire en faveur de ceux qui font l’école au quotidien. « Direction d’école », « RASED », « maîtres formateurs », « conseillers pédagogiques » et « enseignants des écoles », les cinq chantiers mis sur la table pour le premier degré par le ministre doivent déboucher sur des mesures significatives pour des enseignants en quête de reconnaissance et d’amélioration de leurs conditions d’exercice du métier.

Voilà trop longtemps qu’ils s’investissent pour la réussite de leurs élèves sans compter leurs heures avec de faibles rémunérations. Les élèves ont changé, le métier aussi. Relation aux familles, travail en équipe, collaboration éducative avec les partenaires, inclusion des élèves en situation de handicap, intégration des nouvelles technologies : les missions des enseignants se sont complexifiées sans qu’on leur donne les moyens en temps, en formation et accompagnement pour toutes les exigences nouvelles à prendre en charge. Conséquence, les enseignants du primaire se débrouillent bien souvent seuls, dans des conditions difficiles mais avec le souci permanent de bien faire fonctionner l’école.

Le ministre doit donc faire des propositions sérieuses pour prendre en compte et reconnaître la réalité du métier d’enseignant du primaire. Le SNUipp-FSU espère qu’il s’est assuré qu’il en a bien les moyens.    Le SNUipp-FSU se présente dans un esprit ouvert, constructif mais déterminé à obtenir des avancées concrètes pour les enseignants des écoles.

Paris le 18 novembre 2013