Carte scolaire
Forte semaine de mobilisation dans les écoles
14 avril 2011

La presse régionale – et nationale – se fait l’écho des nombreuses mobilisations en cours dans les départements. Un signe de l’émoi général provoqué par les suppressions de postes.

En Haute-Vienne les enseignants sont appelés à venir à l’école ce vendredi 15 en gilet jaune pour manifester leur solidarité avec toutes les écoles touchées par les mesures de carte scolaire ; ils seront en grève le 5mai. Dans ce département comme dans le Lot-et-Garonne et comme partout, la presse régionale relate avec beaucoup de réactivité les nombreuses actions en cours dans les écoles sur la carte scolaire. Il faut dire que les suppressions de postes ne passent pas et la rentrée s’annonce catastrophique comme dans le Finistère.

Les CTP et CDEN ont été l’occasion de protestations, de manifestations et de boycotts comme dans le Pas-de-Calais et particulièrement à Arras, la Côte d’Or, les Deux-Sèvres. Du jamais vu dans le Gard !

Le département du Nord est particulièrement touché et « la soustraction est salée » dans la région de Douai. Un maire a d’ailleurs porté plainte contre la rectrice.

Plus étonnant les votes lors des CDEN sont venus de tous bords, comme dans l’Orne ce qui montre que la situation est devenue indéfendable même pour les élus de la majorité ! D’ailleurs, comme dans le Jura des hausses d’effectifs sont annoncées partout et les enseignants manifestent comme à Strasbourg ou se mettent en grève comme à Vitry-le-François dans la Marne. A Caen l’opération école morte a été un gros succès. Les zones rurales sont également touchées et par exemple dans certains cantons du Lot les regroupements tendent à éloigner toujours plus les élèves de leur lieu de scolarisation.

Les nouveaux moyens de communication favorisent le fleurissement d’initiatives en tout genre. Dans le Calvados les parents d’élèves s’expriment par vidéo et dans le Doubs parents et enseignants en colère tiennent un blog.

Enseignants, parents, élus... tous décrivent une situation intenable. « Ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite », magnifique idée pour gripper un système. Qui peut encore croire qu’elle vise à la réussite de tous les élèves ?


Sur le même sujet :

- La colère gronde - 11 avril

- Le 18 mai