PISA
Focus sur la formation des enseignants
13 janvier 2014

L’enquête PISA sur les performances comparées des systèmes éducatifs dévoilée en décembre dernier met notamment l’accent sur l’importance de la formation initiale et continue des enseignants.

L’enquête PISA de l’OCDE publiée le mois dernier évalue les connaissances et les compétences des jeunes âgés de 15 ans dans 65 pays. Mais elle donne également des informations sur d’autres questions, comme la formation des enseignants. Les systèmes d’enseignement les plus performants, notamment en Asie, mettent fortement l’accent sur cette formation, encouragent les enseignants à travailler ensemble et investissent en priorité dans l’amélioration de leur qualité. La plupart de ces pays ont abandonné la formation initiale « consécutive » pour un modèle simultané (enseignement théorique et pratique professionnelle en alternance).

Accompagner les évolutions du métier

Les enseignants doivent ensuite être accompagnés en début de carrière : seuls 17 % des enseignants français disent avoir bénéficié d’un tutorat contre 72 % en moyenne dans l’OCDE. Une note de la DEPP de janvier 2014 enfonce le clou : 40 % des enseignants de CM2 n’ont reçu aucune formation en langue française. Comme tous les métiers, le métier d’enseignant évolue. Il évolue aussi avec les transformations des sociétés. Une formation continue de qualité ne peut en outre être dissociée d’une identification régulière des besoins des enseignants. L’étude OECD Teaching and Learning International Survey (TALIS) sur les enseignants du collège révélait ainsi qu’en moyenne, 20% des nouveaux enseignants et 13% des enseignants expérimentés n’avaient jamais reçu de retour sur leur enseignement de qui que ce soit, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’école. C’est dire le chemin qui reste à parcourir...