OCDE
Enseigner ne fait pas rêver
13 janvier 2016

L’étude "Qui veut devenir enseignant ?" publiée en décembre confirme la perte d’attractivité du métier d’enseignant.

Dans l’ensemble des pays de l’OCDE, 5 % des élèves âgés de 15 ans (3 % des garçons et 6 % des filles) souhaitent devenir enseignants. En France, l’enseignement attire moins de 4 % des jeunes. L’attractivité du métier est de 25 % en Turquie, de 15 % en Corée et dépasse les 10 % en Indonésie, au Luxembourg et en Irlande. Elle est inférieure à 2 % en Estonie, en Allemagne, en Italie et en Hongrie.

Dans les pays de l’OCDE, si 44 % des élèves de 15 ans espèrent être cadres, seulement 1 sur 10 parmi ceux-ci rêve d’enseigner, selon l’étude « Qui veut devenir enseignant ? » publiée en décembre d’après les chiffres de l’enquête PISA.
En moyenne, dans les pays de l’OCDE, le salaire des enseignants du primaire représente 85 % de celui des autres actifs exerçant une profession de cadre dans un autre secteur d’activité. Pour les enseignants des premier et deuxième cycles du secondaire, le salaire représente respectivement 88 % et 92 %. Le pourcentage d’élèves souhaitant devenir enseignants est plus important dans les pays où le niveau de salaire est plus élevé.
En France, les salaires des enseignants sont inférieurs à la moyenne de l’OCDE. En 2014, le salaire des professeurs des écoles français accusait en moyenne un écart de – 17 % avec celui des enseignants du primaire des autres pays.

Pour un système d’éducation de qualité, le recrutement de personnels compétents et motivés passe par une revalorisation des salaires et une amélioration du statut social des enseignants, conclut l’OCDE.

Pour en savoir plus :
- Le document de l’OCDE