ASH
Enseignants référents Handicap : en quête de temps
25 mai 2016

Une fonction déterminante pour la scolarisation des élèves en situation de handicap, mais une fonction en quête de souffle. Tel est le principal enseignement qui ressort de l’enquête menée par le SNUipp-FSU auprès des enseignants référents Handicap

Entre 2009 et 2013, les créations de postes d’enseignants référents ont été régulières mais très modestes. + 108 postes ( de 1 391 à 1 499 ). Et sur la même période, le nombre d’élèves en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire, y compris, en ULIS a augmenté de manière importante : + 85 268 élèves (de 174 673 à 259 941).
Rien d’étonnant donc, à ce que notre enquête montre un accroissement exponentiel du nombre moyen de dossiers à traiter par les enseignants référents. Alors que cette fonction s’est inscrite à sa création avec une moyenne de 100 dossiers par enseignant référent, nous en sommes à près de 224 selon notre enquête.

Des conditions matérielles difficiles

Cette importante charge de travail, qui s’est alourdie dans le temps, nécessite des conditions matérielles qui ne sont pas toujours au rendez-vous. Ainsi, 43% n’ont pas de ligne téléphonique mobile mise à disposition. De plus, si l’octroi d’un ordinateur portable est le plus souvent signalé (92%), les enseignants référents font très souvent part de la vétusté de ce matériel mis à leur disposition. A noter aussi : 7% ne disposent pas d’un bureau spécifique de travail.

Un régime indemnitaire à revoir

74% des personnels concernés ne voient leurs frais de déplacement pris en compte que partiellement, voire pas du tout pour 18% d’entre eux. Par ailleurs, et alors que plus de la moitié des dossiers traités par les enseignants référents sont ceux d’enfants scolarisés en éducation prioritaire, seulement 11% d’entre eux bénéficient de l’indemnité REP ou REP+. Sans compter l’ISAE dont ils sont toujours exclus.

Pour le SNUipp-FSU cette enquête confirme, au-delà des revendications salariales spécifiques pour ces personnels (augmentation de l’indemnité de fonction particulière et versement de l’ISAE, versement de l’indemnité REP/REP+), la nécessité d’un cadrage et d’un cahier des charges national de conditions matérielles permettant l’exercice de cette fonction spécifique ; une mission essentielle pour la scolarisation des élèves en situation de handicap.

Aussi la création de postes d’enseignants référents s’avère indispensable si l’on veut permettre à ces personnels d’exercer pleinement leur mission.

La spécificité des enseignants référents repose sur une double mission, administrative et d’accompagnement. Il est donc urgent d’alléger leurs tâches administratives et d’améliorer les conditions matérielles de leur métier, de leur dégager du temps pour l’accompagnement des familles, des jeunes et des équipes d’écoles.

Télécharger les résultats de l’enquête

PDF - 1.1 Mo