Pour le respect de tous les personnels
Enquête sur les recrutés locaux : le droit syndical !
10 mai 2014

Le SNUipp revendique l’égalité des droits avec les fonctionnaires français (droit de grève, représentation et droits syndicaux

Droit syndical : pour le respect de tous les personnels !

Le SNUipp revendique l’égalité des droits avec les fonctionnaires français (droit de grève, représentation et droits syndicaux).

OuiNon
L’exercice du droit syndical est-il autorisé ? 92% 8%
Représentation du personnel 97% 3%
Participation aux réunions d’information syndicale 89% 11%
Droit de grève 80% 20%
Existe-t-il un syndicat local ? 67% 33%

Le droit de grève est reconnu dans la plupart des pays, mais pas partout dans le monde. Il est parfois très encadré (Djibouti, Paraguay, Colombie...), ou interdit (Emirats Arabes Unis, Malaisie...). Dans le zone Europe du Sud Est, un livret d’accueil pour les recrutés locaux rappelle les obligations de l’enseignant sans mentionner ses droits (y compris syndicaux) ! Omission volontaire ou acte manqué ? La participation aux réunions d’information syndicale est parfois non autorisée, même quand le droit local ne s’y oppose pas. Ainsi, les recrutés locaux peuvent subir des pressions de leur hiérarchie (Serbie, Roumanie...). Lors de ses déplacements, le SNUipp HDF doit souvent rappeler les règles aux chefs d’établissements (Barcelone, Bogota, Madagascar...) qui oublient facilement que les libertés syndicales sont aussi inscrites dans la Constitution française ! Cependant, même si le contexte local n’est pas favorable, les personnels peuvent décider de s’organiser en interne pour mieux défendre leurs droits (Malaisie). En Argentine, les recrutés locaux éliront pour la première fois, un délégué des personnels et seront aidés par un syndicat argentin pour la rédaction d’une convention collective en conformité avec le droit local.

Lire aussi (autres articles de l’enquête) :

- Recrutement : pour la transparence !
- Contrats : pour la transparence, l’harmonisation et la sécurisation !
- Rémunérations : pour l’excellence salariale !