Education prioritaire
Education prioritaire : des mesures en deux temps
29 août 2014

Les premières mesures de réforme de l’éducation prioritaire entrent en vigueur à cette rentrée, avec l’allégement du temps de service des enseignants exerçant dans les 102 premiers REP+ désignés par le ministère. Un autre train de mesures se déploiera à la rentrée 2015. L’essentiel

Le SNUipp-FSU avait dû beaucoup insister sur ce point  : les enseignants des écoles exerçant dans les 102 REP+ bénéficient, comme ceux des collèges, d’un allègement de leur temps de service d’enseignement. 18 demi-journées dégagées pour de la formation, du travail en équipe et de la relation aux parents de leurs élèves. Ils percevront, cette année encore, la prime ECLAIR, répartie équitablement entre chacun d’entre eux.
Cet allègement de service est également applicable aux enseignants du 1er degré exerçant dans le 2nd degré (SEGPA, ULIS...), dès lors que leurs établissements sont en REP+. Dans ce cas, il correspond à 19,1 heures d’enseignement par semaine (sur la base d’une obligation de service de 21 heures). Cet allègement doit être prévu dans la dotation horaire globale (DHG) du collège.

Et pour la suite  ?

A la rentrée 2015, une nouvelle cartographie de l’éducation prioritaire sera installée. Exit RRS, RAR et autres ECLAIR ; place aux REP+, au nombre de 350 et à 733 REP. Le périmètre reste inchangé mais attention, il y aura néanmoins des «  entrées  »et des«  sorties  ». Les implantations seront définies par les recteurs entre octobre et novembre prochains, à partir d’un «  indice social national  » et en concertation avec les élus locaux ainsi que les organisations syndicales. En plus des dispositions d’ordre pédagogique et liées à la formation, le régime indemnitaire sera revalorisé pour les enseignants, passant de 1 156 euros à 2 300 pour ceux exerçant en REP+ et à 1 700 pour ceux exerçant en REP. A noter que les enseignants dont les écoles sortiront alors du dispositif bénéficieront d’une clause de «  sauvegarde  » et continueront de percevoir une indemnité pendant encore trois ans.

Lire aussi :
- la liste des écoles en REP+ à la rentrée 2014