Dossier "EMC | Si jeunes et déjà citoyens"
Éducation aux médias (74) | Les hoaxbusters de Taninges
3 mai 2016

Dans le cadre d’un atelier pédagogique spécifique, les élèves de CM2 d’une école de Haute-Savoie apprennent chaque semaine à décrypter les médias et à déjouer les pièges d’internet et des réseaux sociaux.

« Un jeune homme originaire de Fillinges a été arrêté après la découverte d’un drapeau de Daesh et de données informatiques compromettantes chez lui » Voilà le genre d’information qui fait le miel de l’atelier d’éducation aux medias conduit chaque semaine par Rose-Marie Farinella dans un CM2 de l’école de Taninges (74). D’où vient cette information ? Qui l’a écrite ? Comment a-t-il fait pour savoir ? Comment peut-on la vérifier ? Est-ce que ce jeune homme est un terroriste ? Les questions de la maîtresse fusent, provoquant de vifs débats parmi les élèves. Cela fait maintenant deux ans que Rose-Marie a initié l’activité dans l’école.

« Lors d’un conseil d’école, a été fait le double constat d’une agressivité difficile à canaliser chez les élèves et le fait qu’avec le développement des smartphones, ils devenaient de plus en plus jeunes des consommateurs et des producteurs d’information ». Pour l’enseignante, « il fallait mettre en place un travail sur la durée pour transformer les élèves en cyber-citoyens avertis qui ne se laissent pas manipuler d’aucune façon ».

Un vrai parcours d’esprit critique

Rose-Marie élabore alors une démarche* pour former ses élèves à l’esprit critique qui comprend trois volets principaux : Qu’est-ce qu’une information ?
Qu’est-ce qu’une fausse information ? Avec une troisième partie consacrée spécifiquement à internet et aux réseaux sociaux.

« Il ne s’agit pas de cours magistraux, précise Rose-Marie, mais de mises en situations où on se confronte aux médias, on produit soi-même des informations, on débat et on argumente. » Petit à petit les élèves deviennent capables d’identifier les bonnes et mauvaises sources, de comprendre les motivations qui poussent à produire de fausses informations (ce peut être l’humour comme pour le site du Gorafi qu’ils connaissent très bien !), de déceler les manipulations contenues dans les images et de s’essayer eux-mêmes au travail du journaliste plus ou moins sérieux comme dans le journal farci d’hoax qu’ils ont diffusé dans l’école le 1er avril.

Avec les événements récents, le travail de Rose-Marie a le vent en poupe. Elle est elle-même sollicitée par les médias et vient d’obtenir le prix du projet pédagogique d’éducation aux médias décerné par les Assises du journalisme à Tours. Mais cela ne l’empêche pas de continuer à réfléchir à de nouveaux projets avec ses élèves. « L’an dernier le travail avait débouché sur une expo d’affiches, cette année, on s’est lancé dans la réalisation de vidéos qui devraient bientôt être en ligne. »

* http://www.ac-grenoble.fr/ien.cluses/spip.php?article583

EN BREF

CITOYENNETÉ
UN DOSSIER RESSOURCES DU CNESCO


Le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) publie un dossier complet de ressources sur l’éducation à la citoyenneté. Il comprend un rapport scientifique sur cet apprentissage dans l’école française et à l’étranger, réalisé par Géraldine Bozec, maître de conférence en sciences de l’éducation, un sondage BVA sur le rapport des Français à l’apprentissage de la citoyenneté, des expériences innovantes et un dossier numérique réalisé par le Réseau Canopé.

www.cnesco.fr
EN BREF

NUMÉRIQUE
CONSTRUIRE LA PAGE WIKI DE SA COMMUNE


Participer à l’écriture collaborative d’une page Wikipédia peut constituer l’une des entrées à l’éducation aux médias numériques, avec un travail de documentation, une réflexion sur les sources, le recoupement des informations.

Les CM1-CM2 du village de Berry-Bouy dans le Cher ont ainsi participé à l’élaboration de la page de leur commune, dans le cadre des projets de leur académie.

Le site propose « un kit de survie » pour les enseignants intéressés : wikipedia dans la classe
EN BREF

HISTOIRE
POUR MIEUX COMPRENDRE LE PRÉSENT


Benoît Falaize, historien formateur à l’Espé de Versailles et chargé d’études « laïcité et valeurs de la République » à la DGESCO depuis les attentats
de janvier 2015, a plaidé lors de la 15e Université d’automne du SNUipp-FSU pour un enseignement vivant de l’histoire, une confrontation entre les représentations que l’on a (de Vercingétorix, Jeanne d’Arc) et les indices que laissent les sources : peintures, pièces de monnaie, textes.

Autant de situations problèmes, de recherches documentaires qui permettent aux élèves de s’approprier les contenus, avec une distance et un usage critique.

Rubrique Le métier/ Témoignages & hors-série du Monde d’avril « Être Français ».

L’ensemble du dossier

- Présentation du dossier
- École républicaine : Garder la morale ?
- « Les mouvements pédagogiques travaillent depuis longtemps sur ces questions de citoyenneté » - 3 questions à Catherine Frachon, secrétaire générale de l’Office central de coopération à l’école (OCCE)
- École ouverte à Nantes (44) : Les règles de la liberté
- Éducation aux medias (74) : Les hoaxbusters de Taninges
- « Pas une matière qu’on décrète » - Entretien avec Gérard de Vecchi, maître de conférences en sciences de l’éducation