Contrats aidés
EVS : le SNUipp s’adresse à Matignon
13 juin 2012
  (1 vote)

Le SNUipp-FSU demande au premier ministre que soit garanti le réemploi des EVS intervenant dans l’aide à la direction d’école et l’accompagnement des enfants en situation de handicap. Il souhaite également que s’ouvrent des discussions sur la pérennisation de ces nouveaux métiers.

Les employés de vie scolaire intervenant dans l’accompagnement à la scolarité des enfants en situation de handicap et dans l’aide à la direction d’école doivent pouvoir bénéficier d’une prolongation de leurs contrats à la rentrée prochaine. Des discussion doivent aussi s’ouvrir sur la pérennisation de ces emplois qui correspondent à de nouveaux métiers nécessaires au bon fonctionnement des écoles. C’est en substance ce que le SNUipp-FSU demande au premier ministre Jean-Marc Ayrault dans un courrier adressé hier, mercredi 13 juin. On se souvient des mobilisations qui avaient rythmé l’année scolaire 2010-2011 autour de la suppression de milliers d’emplois d’EVS, pourtant indispensables au bon fonctionnement des écoles. Elles avaient conduit à un retour – partiel - de ces personnels dans les écoles, sans assurance toutefois pour l’avenir.

Prolonger les contrats

Et de fait, « de nombreux employés de vie scolaire, intervenant dans les écoles primaires, voient leur contrat se terminer à la fin du mois de juin, leur financement n’ayant été budgété par l’ancien gouvernement que pour le premier semestre » déplore le SNUipp dans sa lettre au premier ministre, une absence de financement qu’avait d’ailleurs confirmé Vincent Peillon au sortir d’un récent conseil des ministres. Pour le syndicat, qui rappelle en outre que beaucoup d’entre-eux « n’ont pas bénéficié de la formation qui leur était due et n’ont plus, comme seule perspective, que le retour à Pôle emploi [il s’agit] d’un véritable gâchis, aussi bien pour le fonctionnement des écoles que pour les personnels eux-même. » C’est pourquoi il demande dans l’immédiat « qu’une mesure générale de prolongation de tous les contrats aidés soit prise. »

De nouveaux métiers à pérenniser

Chacun sait maintenant, qu’aussi bien les missions d’aide à la scolarisation des enfants handicapés que celles d’aide à la direction d’école correspondent à de véritables besoins. Chacun mesure également l’expérience et le savoir-faire acquis par les personnes qui remplissent actuellement ces missions dans les écoles. Il s’agit en définitive de nouveaux métiers, utiles aux équipes enseignantes, à l’École, et à son fonctionnement. Il doivent donc en toute logique correspondre à des emplois pérennes et qualifiés. C’est en tous cas ce que souhaite le SNUipp-FSU, qui demande au premier ministre l’ouverture de discussions à ce sujet.

Télécharger :

PDF - 40.4 ko
La lettre au premier ministre