Enseignement adapté
EREA : Non aux suppressions et oui aux discussions
20 février 2016

Le SNUipp-FSU engage une démarche unitaire pour exiger du ministère le maintien de l’ensemble des missions des PE éducateurs exerçant en EREA et la réouverture du groupe de travail sur leurs obligations de service et leur rémunération.

L’avenir des EREA et des enseignants qui y scolarisent et accompagnent des jeunes en grande difficulté scolaire et sociale se décide actuellement de manière arbitraire et sans réelle concertation. Ainsi, à l’occasion des opérations de carte scolaire et sur instruction d’une note de service de la DGRH, certaines académies ont décidé de mettre fin aux missions de nuit assurées par les enseignants et de les remplacer par des assistants d’éducation (AED) non préparés et non formés à la spécificité de l’internat éducatif. Une situation déjà dénoncée le 16 décembre par le SNUipp-FSU dans un courrier adressé au ministère qui demandait le retrait de cette note.

Ces transformations de postes, en cours depuis la rentrée dans l’académie de Grenoble, sont aujourd’hui annoncées dans les académies de Toulouse, Bordeaux, Lyon et Poitiers. Ces décisions sont d’autant plus incompréhensibles et inacceptables, que le ministère avait brusquement interrompu il y a plus d’un an les discussions sur les EREA, la revalorisation des personnels et les formations CAPA-SH.

Démarches unitaires

C’est pour dénoncer cette situation, soutenir les mobilisations des personnels en cours et obtenir la reprise de discussions sérieuses que le SNUipp a pris contact avec tous ses partenaires syndicaux afin de se faire entendre du ministère. Tous n’ont pas réagi de la même manière. Mais aujourd’hui, l’initiative du SNUIpp permet d’avoir une expression unitaire à deux niveaux :

- Le SNUipp-FSU, la CGT, le snudi-FO, et Sud demandent, dans l’immédiat, que les moyens des EREA soient maintenus pour la rentrée 2016 et que de nouvelles instructions soient données pour le maintien des postes d’enseignants éducateurs avec toutes leurs missions éducatives y compris la surveillance de nuit. Les syndicats demandent à être reçus par le ministère. Ils soutiennent les mobilisations engagées par les enseignants dans les EREA et les appellent à se réunir pour débattre et décider collectivement des actions à mener.

- Le SNUipp-FSU, le SE-UNSA et le SGEN s’adressent également à la ministre pour demander la reprise du groupe de travail sur les EREA au point mort depuis plus d’un an. Des discussions sérieuses doivent reprendre pour conforter les EREA et revaloriser les personnels y exerçant.

Le fonctionnement des EREA au service de la réussite des élèves a besoin d’enseignants éducateurs spécialisés et formés avec toutes leurs missions éducatives.

Lire le courrier intersyndical SNUipp-FSU, CGT-Educ’action, Snudi-FO et SUD-éducation

PDF - 186.6 ko

Lire le courrier intersyndical SNUipp-FSU, SE-Unsa et Sgen-CFDT

PDF - 230.6 ko

Lire aussi :
- la déclaration commune Avenir des EREA : c’est avec des PE éducateurs !
- Non aux suppressions de postes de PE-éducateur dans les EREA