Aide administrative
Du nouveau pour la rentrée
24 juin 2013
  (5 votes)

Sur les 30 000 emplois aidés créés, au moins 10 000 seront dédiés à l’aide administrative et éducative aux écoles à partir de la rentrée 2013. Le SNUipp-FSU dévoile la répartition académique de l’ensemble de ces emplois.

Le ministère avait annoncé que 30 000 emplois aidés supplémentaires seraient créés à la rentrée 2013. Le SNUipp en donne la répartition académique. Environ 10 000 de ces emplois seront fléchés pour l’aide à la direction et au fonctionnement de l’école, les autres moyens devant bénéficier en priorité à l’accompagnement des élèves en situation de handicap. C’est une réponse explicite à la demande formulée par le SNUipp-FSU d’abonder d’urgence l’aide administrative tombée en déshérence ces dernières années. Pour mémoire, il y a eu jusqu’à 25 000 emplois de ce type dans les écoles en 2007 contre moins de 5 000 aujourd’hui.

Des missions élargies

Ces personnels seraient recrutés entre septembre et novembre 2013. Le ministère de l’Éducation nationale aurait obtenu du ministère du Travail que ces emplois précaires soient pourvus par des personnels « plutôt jeunes et plutôt diplômés, niveau bac à bac + 2 ». De fait, les missions qui leur seraient confiées sont élargies. Elles combineraient aide administrative et aide éducative (aide à la surveillance, à l’accompagnement, aide aux enseignants…) Une fiche de poste recensant les activités qui pourraient leur être confiées est en cours de rédaction. Les contrats initiaux seraient de 12 mois, leur temps de travail hebdomadaire de 20 heures. Concernant la question de leur formation, le ministère aurait obtenu des crédits spécifiques dont il faudra vérifier la réalité sur le terrain.

Des implantations concertées

Le ministère fait la proposition de cibler les écoles de grande taille et celles concentrant les difficultés. Pour le SNUipp-FSU, il faut tenir compte des spécificités départementales et ne pas écarter d’autres types d’écoles, notamment en milieu rural. Le SNUipp-FSU a demandé que des groupes de travail paritaires soient réunis dans les départements pour que s’engagent des concertations locales sur les écoles qui devront bénéficier de cette aide administrative et éducative en toute transparence. Le ministère y a répondu positivement. Par ailleurs, le SNUipp-FSU a rappelé son exigence de mettre fin à la précarité dans les écoles par la création d’emplois statutaires de la fonction publique.

Le SNUipp-FSU invite les écoles à écrire aux DASEN pour demander à bénéficier de cette mesure. Téléchargez le modèle de courrier

Télécharger :
- la répartition académique des 30 000 contrats aidés

Lire aussi :
- direction d’école : Le SNUipp-FSU impose sa détermination
- les pistes de discussion pour l’automne