DDEEAS
Direction d’établissement spécialisé : trop peu de reçus à l’examen
7 juillet 2015

Avec seulement 56,3 % de candidats reçus à la session de juin 2015 du diplôme de directeur d’établissement de l’enseignement adapté et spécialisé, et moins de 60 % pour les candidats sortis de la formation préparatoire, le compte n’y est pas.

Avec seulement 56,3 % de candidats reçus à la session de juin 2015 du Diplôme de Directeur d’Etablissement de l’Enseignement Adapté et Spécialisé, et moins de 60 % pour les candidats sortis de la formation préparatoire, le compte n’y est pas. Les besoins de directeurs de SEGPA sont bien supérieurs, et des postes seront encore vacants à la rentrée. Les SEGPA sans direction fragilisent les structures et mettent en péril le travail des équipes dans la prise en charge des élèves en grande difficulté scolaire.

Quel est le message donné par l’institution avec 44% d’échec à un diplôme professionnel, pourtant préparé par l’INSHEA* ? Présage-t-il d’une fin programmée de la formation et du DDEEAS ? Ce résultat est catastrophique pour les enseignants qui investissent une année de formation souvent loin de chez eux, avec une perte de salaire nette, ou des frais personnels.

Ces résultats ne font que discréditer davantage notre profession et le métier d’enseignant spécialisé chargé de direction. Alors qu’une nouvelle circulaire à venir doit conforter la structure de la SEGPA, c’est un très mauvais signal envoyé à la profession. Il y a urgence à revoir la qualité et les conditions de cette formation et à la revaloriser comme le SNUipp-FSU le demande depuis plusieurs années et le rappellera dans le cadre des discussions avec le ministère à la rentrée sur les formations.

*Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés, qui accueille les stagiaires sélectionnés et retenus par les Inspection Académiques et le ministère.