Concertation, refondation
Déterminés à changer la donne !
3 septembre 2012
  (1 vote)

La grande concertation pour refonder l’école, préalable à une loi d’orientation et de programmation débattue cet hiver, est ouverte depuis juillet. Le SNUipp avance ses propositions pour une priorité au primaire. Point d’étape

Depuis le mois de juillet, le gouvernement a lancé une grande concertation pour « refonder l’école ». Après les années d’asphyxie, le premier ministre, en personne, a promis une nouvelle loi d’orientation et de programmation reprenant ainsi un des engagements présidentiels. À la clé, la priorité accordée à la maternelle et à l’élémentaire, 60 000 créations de postes, une nouvelle formation avec la création d’Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), une révision des rythmes scolaires, une reconnaissance de la valeur professionnelle des enseignants... La mise en œuvre des premiers changements est prévue pour la rentrée prochaine.

Des dossiers prioritaires

Depuis le début des travaux, le SNUipp-FSU a avancé un grand nombre de propositions concrètes pour améliorer notre système éducatif marqué par un déterminisme social insoutenable et des conditions d’exercice du métier difficiles. Très clairement, avec les enseignants, le SNUipp est déterminé à changer la donne :
- celle de l’échec scolaire qui n’est pas une fatalité et contre lequel les enseignants doivent avoir les moyens d’agir ;
- celle de l’engagement budgétaire qui doit être marqué par un investissement significatif et s’inscrire dans la durée après des années d’asphyxie ;
- celle des conditions de vie professionnelle et personnelle des enseignants qui doivent être formés, reconnus et revalorisés.

Participez aux débats

L’avenir de l’école, c’est l’affaire de tous. « Celle des spécialistes réunis à Paris dans les quatre groupes de concertation formés par le gouvernement, mais aussi et surtout celle des enseignants qui font vivre l’école au quotidien. » prévient le SNUipp dans un numéro spécial de sa revue Fenêtre sur cours. Il y présente l’enjeu des discussions de ces quatre groupes, les propositions qu’il y fait, mais aussi de premiers éléments du débat qu’il entend organiser auprès de la profession toute entière.

Au sommaire de ce numéro spécial : les quatre groupes
- la réussite de tous
- les élèves au cœur de la refondation
- un système éducatif plus juste et plus efficace
- des personnels formés et reconnus