Union européenne
Des fruits contre l’obésité
13 juin 2016

Plus de fruits, de légumes et de produits laitiers dans les écoles. C’est ce que vient de décider l’Union européenne qui fusionnera à partir du 1er août 2017 les deux programmes qui organisent actuellement la distribution de fruits, de légumes et de lait auprès des jeunes Européens.

Ces programmes existent depuis 40 ans pour le lait et depuis 2009 pour les fruits et ils ont touché une dizaine de millions d’enfants en 2014-2015. Pas si mal, mais ces fonds ne sont utilisés qu’à 60% en raison surtout de leur lourdeur administrative quand, parallèlement, les risques d’épidémie d’obésité en Europe ne cessent d’augmenter. Selon l’Organisation mondiale de la santé en effet, 59% des Européens dont 20 millions d’enfants sont en surpoids, seuls 36 % consomment leurs « cinq fruits et légumes par jour » et les adolescents ne mangent que 30 à 50% des apports en fruits et légumes journaliers recommandés. D’où la nécessité d’un nouveau programme qui se veut plus simple et accessible. 250 millions d’euros seront donc débloqués contre 190 aujourd’hui. Pour le député Marc Tarabella rapporteur du projet au Parlement européen, ces fonds permettront de proposer à plus de trente millions d’écoliers « une nourriture saine dès le plus jeune âge, d’instaurer une pédagogie autour des aliments, de lutter contre l’obésité, mais aussi de faire la promotion […] des produits locaux et régionaux ».
Pour être « studieux, solides, forts et vigoureux, buvez du lait » lançait Pierre Mendès-France dans les années 50 pour combattre la sous-alimentation. Mangez des fruits, ajoute l’Europe aujourd’hui pour contrer ses excès d’aujourd’hui.